En plus d’un siège en Chine. Lotus annonce quatre électriques d’ici 2026

En plus d'un siège en Chine.  Lotus annonce quatre électriques d'ici 2026

Après les « transformations » qu’elle a subies ces derniers temps, la Lotus britannique semble enfin sur le chemin de la renaissance. Pour en témoigner, l’annonce du lancement, jusqu’en 2026, de quatre nouveaux modèles 100 % électriques, dans le cadre de la nouvelle stratégie Vision80.

Aujourd’hui, propriété du géant chinois Geely, constructeur automobile qui possède déjà d’autres marques européennes, comme Volvo ou, aussi, la moitié de Smart, Lotus cherche, maintenant et avec l’aide financière de son nouveau propriétaire, à revenir à l’époque. d’autrefois. Bien et cette fois, il n’est plus alimenté à l’essence, mais sous la forme d’une marque 100% électrique, avec une couverture mondiale.

Avec la célébration de ses 80 ans à l’horizon, plus précisément en 2028, Lotus annonce la première étape de ce cheminement vers la Mobilité 100 % Électrique, avec la promesse de lancer quatre nouveaux modèles électriques. Ceci, avec les célèbres hypersportives Evija et Emira, cette dernière, le modèle qui sera également la dernière Lotus à utiliser un moteur exclusivement à combustion.

L'Emira sera la dernière Lotus avec un moteur exclusivement à combustion
L’Emira sera la dernière Lotus avec un moteur exclusivement à combustion

Concernant les futurs modèles électriques, Lotus révèle que le premier sera un SUV zéro émission, qui sera fabriqué sur la base d’une nouvelle plateforme, baptisée Lotus Premium Architecture, et qui aura un positionnement « véhicule lifestyle premium ». Depuis, la présentation devrait avoir lieu au cours de la prochaine année.

On en sait peu sur ce nouveau modèle, même si Lotus promet qu’il pourra accélérer de 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. Cela aussi, en raison de l’option pour les batteries pouvant aller de 92 à 120 kWh, avec la promesse, également, qu’elle présentera « le système de charge de VE à grande vitesse 800 volts le plus avancé de l’industrie ».

Après le lancement de ce qui sera également le premier SUV de l’histoire de la marque Hethel, la promesse d’un coupé quatre portes, également entièrement électrique, et dont l’arrivée sur le marché devrait intervenir en 2023.

En 2024, la promesse de l’arrivée d’un deuxième SUV plus gros, puis, en 2026, l’introduction d’une toute nouvelle voiture de sport.

Evija est le futur hypersport de Lotus
Evija est le futur hypersport de Lotus

Siège social et usine à Wuhan

Cependant, parallèlement à l’annonce du lancement de ces nouveaux modèles, tous basés sur les quatre plateformes déjà annoncées par le constructeur en avril dernier, Lotus vient également d’inaugurer une nouvelle infrastructure à Wuhan, en Chine, appelée Lotus Technologies.

L’achèvement étant annoncé pour 2024, une nouvelle usine sera également construite sur le site, avec une piste d’essai intelligente intégrée, où les véhicules sont transportés par des véhicules autonomes.

« Transformer Lotus d’une entreprise britannique de voitures de sport en une entreprise de véhicules de performance véritablement mondiale a toujours été au cœur de Vision80 », commente Matt Windle, directeur général de Lotus. Ajoutant : « Le lancement de Lotus Technologies marque une étape importante sur la voie de la réalisation de cet objectif, tout en suivant les principes inébranlables de Lotus de performance pure, d’efficacité, de succès dans le sport automobile et, surtout, d’être une marque « Pour les pilotes ». «