En Europe aussi ? Hyundai Casper est le nouveau crossover du segment A

En Europe aussi ?  Hyundai Casper est le nouveau crossover du segment A

Hyundai vient de publier les premières images officielles de ce qui sera le plus petit crossover fabriqué par la marque de Séoul : le Casper. Un segment A à l’esthétique passionnante, pensé dès l’origine pour les marchés coréen et indien, mais dont l’arrivée dans d’autres parties du monde n’est pas encore exclue.

Produit en Corée du Sud et devrait arriver sur le marché avant la fin de cette année, le Hyundai Casper a déjà commencé la phase de commande en Corée du Sud.

À propos du modèle lui-même, qui pendant la phase de développement a été nommé AX1, mais qui a finalement reçu le nom définitif de Casper, en l’honneur d’une célèbre manœuvre de skateboard, inventée par Bobby ‘Casper’ Boyden, dans les années 70 , a pour design principal élément les généreuses lumières LED rondes à l’avant, qui font partie d’un pare-chocs non moins volumineux, en plus de l’optique élancée à côté du capot.

Les optiques rondes encombrantes sont l'un des éléments d'identification de la Hyundai Casper
Les optiques rondes encombrantes sont l’un des éléments d’identification de la Hyundai Casper

D’ailleurs, c’est aussi là qu’émerge la première différence entre les versions, la version d’entrée affichant une calandre argentée, tandis que la version plus équipée et aventureuse opte pour une calandre noire, avec des entrées rondes supplémentaires pour l’intercooler. Ce qui, d’ailleurs, trahit le présent d’un moteur turbocompressé.

À l’arrière, des feux arrière paramétriques intégrés à la lunette arrière, tandis que les réflecteurs ronds cherchent à reproduire le design avant.

Contribuant donc au positionnement plus SUV, les différentes protections en plastique, les protections inférieures, les ailes carrées et les barres de toit, en plus d’une plus grande garde au sol. Les montants noirs et les cadres de fenêtre donnent au Casper un air très similaire à celui de la Suzuki Ignis ; qui est d’ailleurs l’un de ses principaux rivaux.

Le plus petit… aussi sur les moteurs

Bien que Hyundai n’ait encore rien révélé à ce sujet, les médias locaux affirment que le Casper a une longueur de 3,59 mètres, 1,59 m de large et 1,57 m de haut, en plus d’un empattement de 2,40 mètres. Des chiffres qui le rendent bien plus compact que les autres SUV du segment B que la marque sud-coréenne commercialise déjà, comme Kauai ou Bayon, ce qui justifie également l’option pour la plateforme K1, la même que la Hyundai i10 et son frère Kia Picanto.

Surtout dans certains détails, Casper révèle quelques similitudes avec son rival Suzuki Ignis
Surtout dans certains détails, Casper révèle quelques similitudes avec son rival Suzuki Ignis

En ce qui concerne les groupes motopropulseurs, les mêmes sources indiquent que le Casper proposera une gamme de moteurs à essence à trois cylindres, traduits en un 1,0 MPI et un 1,0 T-GDI. Des blocs d’ailleurs déjà disponibles sur la Hyundai i20, qui délivrent respectivement 76 et 100 ch, étant associés, dans le premier cas, à une boîte manuelle à cinq rapports, tandis que dans le second, le choix se porte sur une transmission automatique également de cinq relations.

Ainsi, il est à supposer que les mêmes solutions seront appliquées au Casper, qui répliquera également l’option, uniquement et uniquement, pour la traction avant.

Dans le cas des versions destinées au marché indien, les informations pointent vers l’adoption d’un quatre cylindres 1.2 MPI de la famille Kappa, offrant actuellement, dans la version i10 Nios, une puissance maximale de 84 ch. La possibilité que le modèle puisse avoir une version 100% électrique, utilisant un module d’unité intégré (iDM) fourni par BorgWarner, et qui pourrait arriver sur le marché mi 2023, n’est pas non plus exclue.

La Hyundai Casper en version d'entrée de gamme
La Hyundai Casper en version d’entrée de gamme

Cependant, il faut attendre le début de la production en Corée du Sud, qui est prévu pour le 15 septembre, ce qui laisse à penser que la présentation officielle ne sera pas trop loin. Puisque, c’est peut-être aussi à ce moment-là, que le responsable Hyundai confirmera la commercialisation, ou non, du petit crossover, sur des marchés autres que l’Inde.