samedi, décembre 7, 2019
Accueil Economie ALIBABA: nouveau succès de "Celebration of singles"

ALIBABA: nouveau succès de "Celebration of singles"

12

Publié le

ALIBABA: nouveau succès de
Pixabay


(AOF) – "Le Festival des célibataires" continue de rendre les gens heureux en Chine. Et en premier lieu, les géants du filet. Lundi, à mi-parcours de cet événement marketing qui supplante le "vendredi noir", Alibaba et JD.com ont annoncé des ventes de près de 60 milliards de dollars. C’est une bonne nouvelle, les observateurs craignant des ventes médiocres en raison du ralentissement de la croissance chinoise et des craintes de la guerre commerciale.

"Le Festival des célibataires" a été créé dans les années 90 par des étudiants universitaires en guise d'alternative à la Saint-Valentin. Alibaba en a fait un outil de marketing il y a dix ans. Les créateurs ont choisi le 11 novembre parce que la date est facile à retenir: 11.11.

Les sites Web offrent des réductions sur les smartphones, la bière artisanale ou les forfaits santé.

Alibaba a annoncé que ses ventes atteignaient 221,6 milliards de yuans (31,7 milliards de dollars) à 18h (heure de Pékin), contre 30,8 milliards de dollars l'an dernier.

JD.com a réalisé un chiffre d'affaires de 179,4 milliards de yuans (25,6 milliards de dollars) en début d'après-midi.

Alibaba a lancé l'opération commerciale dimanche soir avec un concert de Taylor Swift dans un stade à Shanghai.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Internet – FAI et sites Web

L'Union européenne travaille sur un projet de taxation des géants du Net. Basé sur les stratégies d'optimisation fiscale de groupes tels que Google, Facebook ou Amazon, ce projet prévoit une taxe européenne de 3%. Mais les 28 pays européens ne peuvent être d’accord. L’Allemagne s’est finalement ralliée au plan français et le texte franco-allemand fait office de nouvelle base. La taxe sera finalement limitée à la seule activité de publicité en ligne (et non à la totalité des revenus). Le texte ne sera adopté qu'en mars 2019 et les quatre pays toujours opposés à la directive doivent encore être convaincus: l'Irlande, le Danemark, la Suède et la Finlande.

©
AOF

Les informations AOF reproduites sur Capital.fr sont extraites du service d’information AOF.
Ces informations sont protégées par les droits de propriété intellectuelle détenus par OPTION FINANCE SAS, éditeur du service d'information sur les transactions en temps réel AOF, et ses contributeurs.
Par conséquent, toute reproduction, copie, duplication, modification, transfert, rediffusion, traduction, exploitation commerciale ou non, la création d'un lien hypertexte ou la réutilisation de quelque manière que ce soit de ces informations sont soumises à l'accord préalable et écrit d'OPTION FINANCE SAS et de ses contributeurs.
AOF peut être contacté à l'adresse suivante aof@optionfinance.fr
OPTION FINANCE SAS collecte ses données auprès des sources qu’il considère les plus sûres. Toutefois, sous réserve de sa faute lourde, OPTION FINANCES SAS et ses contributeurs ne garantissent pas l'absence d'erreur et de défauts, même cachés, ni l'intégralité ou le non-respect d'un quelconque usage de ces données et OPTION FINANCE SAS ou l'un de ses contributeurs, et ne peut être tenu responsable des retards ou des interruptions pouvant en affecter l'accès.
L'utilisateur du service OPTION FINANCE SAS utilisera les données de l'AOF à ses risques et périls et devra dégager OPTION FINANCE SAS et ses contributeurs de toute réclamation résultant de cette utilisation.