Deuxième jour de confinement et premières gardes à vu — Wikinews

23

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.

18 mars 2020. –
En ce mercredi 18 mars, deuxième jour après le début du confinement, plusieurs personnes ont été placée en garde à vue.

À Royan (Charente-Maritime), dans la nuit de mardi à mercredi, un contrevenant placé en garde à vue, a délibérément craché sur les policiers qui l’interrogeaient. Deux policiers ont été placés en quatorzaine.

À Limoge (Haute-Vienne), un homme qui ne portait pas d’attestation sur lui, a refusé d’obtempérer à un point de contrôle policier rue Port-du-Naveix, et a été placé en garde à vue. Il est ressorti du commissariat avec une convocation pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, qui l’emmènera au tribunal judiciaire dans quelques semaines.

À Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), mercredi en fin d’après-midi, quatre individus marchant sur la voie publique ont été interpellé par une patrouille de police, avant de prendre la fuite. Trois ont été rattrapés et placés en garde à vue.

Ils encourent un an de prison et 15.000 euros d’amende pour «  mise en danger d’autrui par violation délibérée des mesures destinées à prévenir et limiter les conséquences des menaces sanitaires sur la santé ».

Ce mercredi, un total de 4.095 amendes a été dressé pour non-respect du confinement censé mettre fin à l’épidémie de coronavirus qui a déjà fait 264 morts.

Source