Dès 2025. Le groupe Volkswagen est sur le point de devenir le plus grand constructeur de véhicules électriques

Dès 2025. Le groupe Volkswagen est sur le point de devenir le plus grand constructeur de véhicules électriques

De plein régime à la mobilité électrique, le groupe Volkswagen s’apprête à franchir une nouvelle étape en devenant le plus grand constructeur mondial de véhicules électriques (VE), en 2025. Ce qui, si cela se produit, lui permettra de détrôner son rival américain Tesla.

La nouvelle est avancée par le North American Auto News, en s’appuyant sur des données recueillies par les analystes de LMC Automotive, rappelant que le groupe Volkswagen a prévu de lancer environ 70 véhicules 100% électriques, dans le monde, en 2030. La stratégie du qui est, par ailleurs, dans le cadre d’une forte offensive aux USA, aidée, également, par les nouveaux objectifs, fixés par l’administration Biden, en matière de véhicules électriques.

Contribuant à l’intention de devenir le plus grand constructeur automobile de véhicules électriques, vient le fait que le groupe automobile allemand compte, en son sein, non pas une, mais plusieurs marques et constructeurs respectifs. Ce qui vous garantit, d’emblée, une autonomie bien plus large que celle que Tesla peut proposer.

Herbert Diess VW
Herbert Diess avec Volkswagen ID

En effet, en ce qui concerne le constructeur automobile nord-américain, l’offre est actuellement limitée à quatre modèles – Model 3, Model Y, Model S et Model X -, bien que trois autres propositions se profilent à l’horizon – le pick-up Cybertruck, le sportif Roadster et un nouveau modèle d’entrée de gamme, avec un prix de base de 25 000 $, un peu plus de 29 000 euros aux prix actuels.

En début d’année, le PDG du groupe Volkswagen, Herbert Diess, a décidé d’entrer sur Twitter, le réseau social par excellence d’Elon Musk, fondateur de Tesla, pour affirmer les ambitions « électriques » du constructeur allemand dans un tweet adressé précisément à Musk.

« Bonjour @Twitter », a commencé par écrire Diess, annonçant que « je suis ici pour avoir un impact sur @VWGroup, à savoir, sur les questions politiques. Et, bien sûr, pour conquérir une partie de sa part de marché, @elonmusk – après tout, nos ID.3 et e-tron viennent de conquérir leurs premiers marchés en Europe.

Enfin, il reste encore de la place pour le défi : « Soucieux de discussions productives », conclut Herbert Diess.