Dacia Jogger. Un crossover 7 places pour embarrasser de nombreux vans

Dacia Jogger.  Un crossover 7 places pour embarrasser de nombreux vans

Connaissant la fin de Logan MCV, Dacia promet, désormais, de ne pas rester trop longtemps sans une proposition de sept places et d’espace de chargement Extra large. Le « futur », traduit par un crossover qui pourrait aussi être un van, s’appelle Jogger, et nous étions l’un des rares médias français à le connaître de première main.

A l’heure où de moins en moins de constructeurs automobiles misent activement sur des modèles sept places, la marque low-cost du groupe Renault, Dacia, réaffirme sa confiance – et son espoir ! – dans ce genre de propositions pour les familles nombreuses, faisant connaître leur premier crossover de sept lieux… et étrange nom : Jogger.

Une proposition qui contient en elle-même ce qui est l’ADN de la marque roumaine et qui mise sur des prix abordables, Dacia Jogger apparaît, par ailleurs, avec la responsabilité de remplacer la Logan MCV déjà vieillissante, la précédente proposition à sept places. Quoique et dans le cas de Jogger, non seulement il propose une version à cinq places seulement, mais en plus exposer, dans n’importe laquelle d’entre elles – cinq ou sept… -, une « enveloppe » beaucoup plus moderne et attractive !

Dacia Jogger Un crossover 7 places pour embarrasser de
En plus de 7 places, le Dacia Jogger s’annonce comme un crossover capable de quelques aventures. Bien qu’il n’ait que la traction avant…

C’est exactement ce que nous avons pu prouver, suite à l’invitation qui nous a été faite par Renault France, de voyager à Paris et d’être l’un des rares – seulement cinq – médias français, à assister au dévoilement attendu – la voiture a une présentation officielle et mondiale prévu pour ce vendredi 3 septembre – de Jogger. Modèle qui, en plus d’un nom qui, selon Dacia, évoque «l’esprit sportif, l’énergie positive et l’aventure, présente également toute une configuration qui renforce encore les attributs d’espace, de fonctionnalité et de polyvalence, que le prédécesseur a déjà énoncés .

Un crossover van… ou un crossover van ?

Présenté comme une toute nouvelle proposition, qui cherche à combiner deux concepts distincts tels que le Van et le Crossover, il s’agit de dire que les nouveautés de ce Dacia Jogger commencent à la base. Plus précisément, la plate-forme CMF-B, la même que la nouvelle Sandero a eu l’honneur de faire ses débuts chez la marque roumaine, et qui, garantit la marque, sera la base de la grande majorité des futurs modèles Dacia, bien que dans le cas du Jogger, fortement étiré. Et, pour cette raison même, d’annoncer non seulement une longueur qui dépasse les 4,5 mètres, mais aussi une réduction de 2,9 mètres de l’empattement – environ 90 mm de plus, par rapport à la Sandero… -, en plus de promettre une hauteur de 2,0 mètres.

Mais si les dimensions font penser à un fourgon, comme ce fut le cas avec la Logan MCV, l’esthétique extérieure, quant à elle, renvoie – comme il se doit… – à l’univers des crossovers. Dans ce cas, évident dans les nombreux revêtements de protection en plastique de couleur contrastante, en plus des protections (supposées) inférieures, la plus grande hauteur au sol et même les barres de toit polyvalentes, identiques à celles introduites par Sandero et qui peuvent être tous deux montés, à la fois perpendiculairement et transversalement. Supporte jusqu’à un total de 80 kg !

D’ailleurs et en ce qui concerne les similitudes avec le dernier modèle de la marque roumaine à bas prix, Sandero, les exemples ne manquent pas, comme le dessin de la partie avant. Ne s’écartant que du pilier B, hauteur dans laquelle non seulement on « voit » un fourgon, mais, dans la transition, il est possible de remarquer une augmentation de 40 mm de la hauteur de l’accès. Cette solution est justifiée par les concepteurs de la marque avec le besoin de faciliter l’accès à l’habitacle pour les passagers arrière, dont les sièges sont plus hauts que ceux à l’avant. Mais nous y voilà…

Doté de lignes extérieures modernes, le Jogger dispose également d'un arrière... différent
Doté de lignes de croisement extérieures, le Dacia Jogger dispose également d’un arrière… différent

Toujours à l’extérieur, la finition d’une partie arrière qui, en plus d’insolites feux arrière grimpant sur les piliers – rappelle les Volvos… -, offre également une porte généreuse, garantissant un accès facile à un espace de chargement encore plus impressionnant – 1 819 litres avec seulement les sièges avant en service, un chiffre qui tombe à 710 litres avec cinq occupants et, enfin, à 160 litres, avec sept sièges en service. Puisque tous les sièges peuvent être rabattus complètement horizontalement – c’est juste dommage que le dossier soit un peu plus haut que le sol…

Intérieur pour 7… et avec édition limitée

Outre la capacité de charge, les arguments de ce Jogger sont également l’habitabilité et l’ergonomie. Dans le premier cas, avec la plus grande surprise venant de la troisième rangée, avec deux sièges, où les genoux sont pratiquement à hauteur des hanches, ainsi que les 855 mm d’espace libre en hauteur et 127 mm pour les jambes – la meilleure distance du marché , en ce qui concerne la troisième rangée -, fait de l’accès l’aspect le moins positif. Si, côté ergonomie, les différents rangements répartis dans l’habitacle, garantissant 24 litres de rangement supplémentaires, auxquels s’ajoutent six porte-gobelets au total, s’avèrent facilement être un autre bon argument !

Annonçant une grande habitabilité, le Jogger sera disponible en cinq et sept variantes de sièges
Annonçant une grande habitabilité, le Jogger sera disponible en cinq et sept variantes de sièges

Dans un habitacle aux lignes simples et fonctionnelles, mais qui ne cache pas la piètre qualité des plastiques qui recouvrent une grande partie de l’habitacle, où l’on trouve également des sièges confortables en tissu, ainsi qu’une position de conduite certes plus haute – malgré le 35 mm que l’assise s’ajuste en hauteur… -, les nouveautés sont, encore, quelques technologies. Bien que certains d’entre eux ne soient disponibles que dans le plus haut niveau d’équipement des trois – Essential, Comfort et Xtreme – ce qui donne également lieu, et pour la première fois dans la marque, à une édition limitée. C’est comme ça qu’on dit, Limited Edition, dans notre français…

Parmi les caractéristiques de cette édition limitée, plusieurs applications extérieures noires, antenne aileron de requin également en noir, jantes alliage 16″ noires et applications intérieures spécifiques… en rouge.

De retour aux technologies, nous soulignons la disponibilité de trois systèmes d’infodivertissement – Media Control, Media Display et Media Nav -, les deux derniers offrant le même écran tactile de 8 pouces et le couplage Apple CarPlay ou Android Auto, ne différant que par la présence ou non de la navigation. . Tandis que Media Control, « préfère » faire de notre smartphone l’écran – une excellente solution d’adaptation quand même… -, en gardant toutefois les applications créées par la marque, comme moyen de s’interconnecter avec la voiture.

Avec une planche de bord aux lignes simples, le Dacia Jogger ne cache pas l'inspiration de la nouvelle Sandero
Avec une planche de bord aux lignes simples, le Dacia Jogger ne cache pas l’inspiration de la nouvelle Sandero

Enfin, en ce qui concerne la sécurité et les aides à la conduite, la nouveauté non seulement des six airbags, mais aussi la présence de technologies telles que l’avertisseur d’angle mort, le freinage d’urgence autonome ou encore l’accès sans clé et l’activation du moteur. Un luxe, si l’on pense que c’est une proposition faite ouvertement avec le prix en tête !…

Moteurs : essence, Bi-Fuel et même hybride !

Côté motorisations, la garantie, désormais, d’arriver sur le marché avec trois motorisations différentes, allant de l’essence pure et simple au Bi-Fuel et à l’hybride dit doux, ou Mild Hybrid.

Ainsi, pour commencer, le fameux trois cylindres 999cc., ou TCe, dans sa version 110 ch et 200 Nm, associé à une boîte manuelle à six rapports. Vient ensuite le moteur Bi-Fuel, synonyme de combinaison d’essence et de gaz de pétrole liquéfié (GPL), et qui, en annonçant les mêmes 100 ch, en plus de 170 Nm, promet des coûts d’utilisation sensiblement inférieurs ; par exemple et dans le cas de l’essence, 40% de moins que la version précédente !

Le Dacia Jogger arrivera sur le marché avec trois moteurs
Le Dacia Jogger arrivera sur le marché avec trois moteurs

En plus d’une transmission manuelle à six vitesses, ce moteur dispose des deux réservoirs traditionnels, celui au GPL annonçant une capacité de stockage de 40 kg, tandis que celui à essence contient 50 litres de carburant. Autonomie? Dacia a préféré ne pas dévoiler…

En tant que moteur haut de gamme, un Mild Hybrid désigné sous la marque HEV et qui, en fait, n’est rien de plus que le système E-Tech que Renault propose déjà sur la Clio, annonçant les mêmes 140 ch de puissance, en plus d’une boîte de vitesses à vitesses directes qui est, en fait, la plus grande révolution du système.

Dans le cas du Jogger propulsé par ce HEV, Dacia annonce, une nouvelle fois, une réduction de 40 % de la consommation, une promesse que nous continuerons toutefois d’attendre pour confirmer, en loco. Car, pour l’instant, il est seulement confirmé que, tant dans la version GPL, que dans le HEV, la nécessité d’accueillir les « extras » – deuxième dépôt dans le premier cas, batteries dans le second – a fini par aboutir au même résultat : renoncer à la roue de secours…

1630657511 357 Dacia Jogger Un crossover 7 places pour embarrasser de
Même avec sept places assises, le Dacia Jogger conserve une capacité de charge de 160 litres

Prix? 15 mille euros… en Europe centrale

Enfin, et bien que le Jogger n’ait pas encore terminé, ce vendredi, sa présentation officielle et mondiale, suivie d’un premier contact avec les consommateurs, au Salon international de l’automobile de Munich (7 au 12 septembre 2021), la garantie, désormais, que le début de la commercialisation ne devrait avoir lieu qu’en mars 2022. D’abord, uniquement avec les moteurs essence et GPL, suivis des HEV, mais seulement en 2023.

Malgré tout, et même dans quelques mois, la révélation, faite par le responsable de la marque, dans ce dévoilement du modèle, du prix prévu pour ce Dacia Jogger : 15 mille euros. Ceci, sur les marchés d’Europe centrale, bien sûr…

Au France et compte tenu de notre charge fiscale, le plus sûr est que le crossover/van, ou van/crossover, aura un prix d’entrée de l’ordre de 18 mille euros…