Croisement compact. Renault 4ever arrive en 2025 avec des ambitions premium

Croisement compact.  Renault 4ever arrive en 2025 avec des ambitions premium

Prévue pour 2025, la Renault 4ever s’annonce comme l’une des prochaines nouveautés 100% électriques de la marque au losange, bien qu’avec une position quasi antagoniste par rapport à la 4L historique et même supérieure à celle de la 5 EV. Après tout, c’est un crossover compact, des aspirations sportives et, pour couronner le tout, des ambitions premium… et un prix à la hauteur.

La nouvelle est avancée par British Autocar, ajoutant que la future Renault 4ever sera basée sur la même nouvelle plate-forme CMF-BEV utilisée par la 5 EV, car les deux voitures auront des dimensions très similaires. Même si, par la suite, et en termes de prix, le cas est sensiblement différent, surtout après que les responsables de Renault se sont engagés à vendre la 5 EV à des prix compris entre 21 500 et 24 500 euros.

Quant à la résurgence de la Renault 4, l’intention a été annoncée par le nouveau PDG de la marque française, Luca de Meo, qui a intégré le modèle, qui dans sa version originale a été commercialisé entre 1961 et 1994, avec l’objectif annoncé d’atteindre 2030. , le VE représentant plus de 90 % des ventes du constructeur.

L'image du futur 4ever, selon la conception du brevet présentée
L’image du futur 4ever, selon la conception du brevet présentée

Toujours selon Autocar, les différences entre le 5 EV et le 4ever se remarqueront, d’emblée, dans le positionnement, le premier s’assumant comme une petite berline sportive, tandis que le 4ever sera un crossover compact. Comme la 5, cette dernière adoptera également, selon le directeur du design Gilles Vidal, une esthétique « rétro-moderne », dans le but affiché de provoquer plus de sex-appeal et, par conséquent, de générer des marges bénéficiaires plus importantes.

En fait, Luca de Meo lui-même a rappelé, dans des déclarations faites au salon de l’automobile de Munich cette semaine, que « nous avons beaucoup appris en étant les premiers à commercialiser une voiture électrique en Europe, mais ce furent des leçons coûteuses ». Pour quoi, « ces voitures [Renault 5 EV e Renault 4ever] doit faire du profit.

Avec l’ambition de lancer 10 nouveaux véhicules électriques sur le marché d’ici 2025, Renault rappelle également que ces deux modèles bénéficieront des nouvelles solutions de batteries et de moteurs électriques qui ont été développées par le groupe et qui, selon ses dirigeants, contribueront à réduire Coûts de production des VE. Dans le cas de la 5 EV, de 33%, par rapport au coût de l’actuelle Renault Zoe.

Renault 5 EV Concept
Renault 5 EV Concept

Pendant ce temps, et aussi comme moyen d’augmenter les coûts de production, Renault a annoncé qu’Alpine aurait également son premier VE en 2024, très probablement basé sur la plate-forme CMF-BEV. Ce qui servira également à donner naissance à un nouveau spot publicitaire avec l’emblème Renault. Dont les images ont émergé entre-temps, laissent penser qu’il pourrait avoir un design similaire à celui de l’emblématique Renault 4 Fourgonnette.

Quant à Zoe, de Meo a déjà confirmé que le modèle mettrait fin à son cycle de vie en 2024, mais on ne sait pas en revanche s’il connaîtra un successeur direct. Ou si, au contraire, il laissera sa place au 5 EV et au 4ever…