Cramer est plus à l'aise pour acheter des actions après l'événement du coronavirus Trump

19

Jim Cramer de CNBC a déclaré mardi qu'il se sentait mieux d'acheter des actions maintenant que le président Donald Trump a reconnu publiquement la nécessité de soulager les coronavirus pour les travailleurs et les petites entreprises.

Trump prévoit mardi de rencontrer les républicains du Sénat et de la Chambre pour discuter d'une "éventuelle réduction des charges sociales" et d'autres "allégements substantiels", car les cas de coronavirus aux États-Unis ont dépassé 760 avec 27 décès. Lundi soir, le président a proposé ces options pour atténuer les dommages économiques causés par la propagation du virus. Il a également déclaré qu'il cherchait des moyens d'aider les employés horaires qui pourraient manquer leurs chèques de paie s'ils ne peuvent pas aller travailler.

"L'une des choses qui a vraiment amélioré les choses aujourd'hui, c'est la reconnaissance que les choses doivent être faites. C'était très rassurant", a déclaré Cramer.

"Ils mettent les choses en place. Ils vont les échouer juste au cas où les choses vont mal et empirent. Je ne sais pas. C'est quelque chose", a ajouté l'animateur "Mad Money".

Les commentaires de Cramer sur "Squawk on the Street" sont venus alors que les futures sur actions américaines indiquaient un fort rebond de la pire baisse de Wall Street depuis la crise financière de 2008.

Le Dow Jones Industrial Average a grimpé de plus de 800 points ou 3,5% après l'ouverture de mardi, faisant reculer une bonne partie du plongeon de plus de 2000 points de lundi, soit près de 7,8%.

Cependant, en fin de matinée, le Dow a coulé en territoire négatif.

Les pertes de lundi ont poussé le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq près d'un marché baissier; tous en baisse de 19% par rapport aux sommets records du mois. Un marché baissier est défini par un indice ou un actif fermant au moins 20% par rapport aux sommets récents de 52 semaines.

Le S&P 500 s'est rapproché à quelques reprises de la fermeture dans un marché baissier depuis le début du plus long marché haussier le 9 mars 2009. En décembre 2018, l'indice est passé sous le seuil du marché baissier, mais uniquement sur une base de négociation intrajournalière.

Avertissement

Source