Pour la première fois, des chercheurs allemands détectent le matériel génétique du coronavirus dans le lait maternel d’une femme infectée. Cependant, on ne sait toujours pas si son enfant, qui était également malade, a été infecté pendant l’allaitement – et aussi si la transmission de cette manière est même possible.

Des virologues d’Ulm ont pour la première fois détecté le coronavirus dans le lait maternel d’une femme souffrant de Covid-19. Le scientifique dirigé par Jan Münch et Rüdiger Groß de l’Université d’Ulm a également annoncé que leur bébé avait contracté le virus. Cependant, il n’est pas encore clair si l’enfant a vraiment été infecté par le lait maternel. Les chercheurs ont publié leurs résultats dans la revue « The Lancet ».

Les virologues avaient examiné le lait maternel de deux femmes pour le matériel génétique (ARN) du nouveau coronavirus, qui partageait une chambre avec leurs nouveau-nés après l’accouchement à l’hôpital. Lorsqu’une des femmes a développé des symptômes de maladie, elle a été isolée avec son nouveau-né et toutes deux testées positives pour Sars-CoV-2. Le voisin a remarqué des symptômes plus tard, mais a ensuite été – comme son enfant – également testé positif.

Les scientifiques n’ont trouvé aucune preuve du coronavirus dans les échantillons de lait maternel de la femme qui était la première malade. En revanche, le résultat dans les échantillons de la deuxième mère était quatre fois positif. Pourquoi cela n’est pas encore clair, a déclaré Münch. Après 14 jours, aucun virus n’était détectable dans le lait maternel et la mère et son enfant se sont remis de Covid-19.

Détection dans le lait maternel pour la première fois

La mère, qui est tombée malade plus tard, avait porté une protection pour la bouche et le nez et avait désinfecté ses mains et ses seins lors de la manipulation de son enfant. De plus, elle stérilisait régulièrement les ustensiles d’allaitement. On ignore si le bébé a été effectivement infecté pendant l’allaitement, soulignent les chercheurs.

« Notre étude montre que Sars-CoV-2 peut être détectable chez les femmes qui allaitent et qui ont une infection aiguë dans le lait maternel. Mais nous ne savons toujours pas à quelle fréquence c’est le cas, si les virus dans le lait sont également infectieux et pendant l’allaitement. peut être transféré au nourrisson.  »

Le virus se transmet généralement d’une personne à une autre via une infection par gouttelettes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a jusqu’à présent aucune preuve de coronavirus dans le lait maternel. « Il n’y a aucune raison d’éviter ou d’arrêter l’allaitement », indique les recommandations sur la page d’accueil de l’organisation.