Coronavirus : Virus Corona: les compagnies maritimes resserrent les règles de voyage | tagesschau.de

23

Plusieurs navires de croisière sont mis en quarantaine en raison du virus corona, et de nouvelles infections sur un navire au Japon sont devenues connues le matin. L'industrie des croisières répond désormais à des règles plus strictes pour les voyageurs.

L'industrie des croisières resserre ses mesures de précaution contre la propagation du virus corona. À compter d'aujourd'hui, les passagers ou les membres d'équipage ne sont plus autorisés à monter à bord d'un navire de croisière en provenance ou via la Chine 14 jours avant l'embarquement – ou via les aéroports de cette région en transit, y compris Hong Kong et Macao. Cela a été annoncé par l'association internationale des croisières CLIA.

De plus, toutes les personnes qui ont pu avoir été en contact avec une personne infectée se voient refuser l'embarquement. Si nécessaire, des contrôles sanitaires seraient effectués avant l'embarquement.

Les compagnies de croisières internationales avaient déjà annoncé il y a une semaine qu'elles ne permettraient plus à bord des passagers et des membres d'équipage qui s'étaient auparavant rendus en Chine continentale.

Infections sur plusieurs navires de croisière

Depuis, des infections à coronavirus ou des infections suspectées se sont produites sur plusieurs navires de croisière. Plusieurs croisières qui auraient conduit à la Chine ont été repensées, modifiées ou annulées.

Le ministère japonais de la Santé a annoncé que 41 infections avaient récemment été découvertes à bord d'un navire de croisière en quarantaine au Japon. Cela porte le nombre à bord du navire à 61. Les personnes touchées sont transportées à l'hôpital. Le reste du total de 2666 passagers, dont environ la moitié sont japonais, et 1045 membres d'équipage devraient rester à bord jusqu'au 19 février.

Entre-temps, 31 161 cas de Corona ont été confirmés en Chine. Selon la Commission de la santé de Pékin, il y a 636 décès dans le pays. En dehors de la Chine continentale, plus de 270 infections et deux décès ont été confirmés dans plus de deux douzaines de pays.

En Allemagne, le nombre total de cas de coronavirus est passé à 14. Après détection, l'agent pathogène a été détecté chez l'épouse d'une personne infectée de Bavière, comme l'a annoncé le ministère bavarois de la Santé. La femme est sous surveillance médicale et est isolée à la clinique de Munich Schwabing.

Besoin élevé de vêtements de protection

La lutte contre le virus corona menace d'entraîner une pénurie mondiale de vêtements de protection. Cela a été annoncé par le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus à Genève. "Nous envoyons des tests, des masques, des gants, une protection respiratoire et des blouses dans toutes les régions du monde, mais le monde fait face à une pénurie chronique d'équipements de protection individuelle", a déclaré Tedros.

Lors d'une conférence de presse, il a ajouté que la demande était 100 fois plus élevée et les prix parfois 20 fois plus élevés que d'habitude. En raison du goulot d'étranglement, il faut désormais s'assurer que les bonnes personnes reçoivent l'équipement.

Le chef de l'OMS a également souligné certains progrès réalisés ces derniers jours. Depuis mardi, d'autres pays ont suivi son appel à partager également leurs données sur les coronavirus avec l'OMS. "Plusieurs pays ont partagé ces données vitales avec nous et d'autres ont indiqué qu'ils feraient bientôt de même", a déclaré Tedros.

Le magazine du matin ARD a rendu compte de ce sujet le 7 février 2020 à 5h44.