Coronavirus : Virus Corona: la Bavière particulièrement satisfaite de la gestion des crises

21

Afin de ralentir la propagation du nouveau type de virus corona, les États fédéraux ont progressivement restreint la vie publique. Les magasins restent fermés, les garderies et les écoles sont fermées et les services ne sont pas organisés.

La Bavière est particulièrement rigide. Le Premier ministre Markus Söder a été considéré comme le moteur de la fermeture des écoles. Au début de la semaine, il a annoncé la catastrophe de l'État libre devant le gouvernement fédéral et les États fédéraux ont annoncé des lignes directrices communes pour les mesures de lutte contre le virus.

Le Bayern souhaite la bienvenue au chef de la gestion offensive des crises du gouvernement. En témoigne une enquête réalisée par l'institut de sondage Civey pour le compte de SPIEGEL. Selon cela, 61% de la Bavière sont très ou plutôt satisfaits de l'action du gouvernement de l'État dans la crise de la couronne. Seuls 25% considèrent les mesures et leur mise en œuvre d'un œil critique.

Le Schleswig-Holstein (le Premier ministre de la CDU Daniel Günther) et la Basse-Saxe (le Premier ministre du SPD, Stephan Weil) suivent à distance. Il existe des réserves importantes, notamment dans l'est de l'Allemagne. En Saxe-Anhalt, en Saxe et à Berlin, par exemple, moins de 40% des citoyens sont satisfaits de leur gouvernement.

A Berlin, l'insatisfaction de tous les pays est la plus grande avec 46%. Là, le maire directeur Michael Müller (SPD) a d'abord résisté aux restrictions générales à la vie publique: alors que d'autres États fédéraux avaient déjà interdit les grands événements, des discussions étaient toujours en cours à Berlin sur le match de Bundesliga Union contre le Bayern Munich, qui devrait attirer plus de 20000 spectateurs .

Dans l'ensemble, la compréhension des conditions strictes de la crise prévaut clairement. Dans tout le pays, environ la moitié de la population est satisfaite de la manière dont les gouvernements des États traitent la crise corona, tandis qu'un peu plus de 30% sont très ou plutôt insatisfaits. Cependant, la grande proportion de citoyens indécis est également frappante. Cela peut avoir quelque chose à voir avec la situation sans précédent.

La satisfaction des citoyens à l'égard de la gestion de crise par l'exécutif se reflète également dans leur comportement de vote potentiel. Pour la première fois depuis longtemps, le sondage de l'Union Civey dimanche est à nouveau supérieur à 30%.

Les valeurs des Verts et du SPD restent à peu près les mêmes par rapport à la dernière enquête, avec de légères pertes dans la tolérance aux pannes.

À l'échelle nationale, en revanche, les citoyens ont peu confiance en l'AfD. Un peu moins de 11% des personnes interrogées voteraient pour les populistes de droite si les élections au Bundestag avaient lieu dimanche – à la mi-février, c'était un peu moins de 15%.

Icône: Le miroir