Coronavirus : Première mort corona de Thuringe – Jena décide de quitter

16

Jena – En Thuringe, une personne est décédée pour la première fois après avoir été infectée par le nouveau virus corona. La victime est un homme de 83 ans originaire d'Iéna, a déclaré vendredi soir un porte-parole de l'administration de la ville. Lui et sa femme avaient été testés positifs pour Sars-CoV-2. Le résultat du test était disponible après sa mort. Il était initialement difficile de savoir si la maladie de Covid-19 causée par le virus était la cause du décès. L'homme avait déjà souffert de maladies. On ne savait rien de l'état de l'épouse vendredi soir.

Selon le porte-parole, l'homme était décédé à son domicile et avait refusé l'hospitalisation. La "Ostthüringer Zeitung" (en ligne) avait déjà fait rapport.

Dans la soirée, la ville d'Iéna a été la première ville indépendante de l'État à imposer des restrictions de sortie. Désormais, les citoyens ne sont plus autorisés à entrer dans les lieux publics d'Iéna. Cela comprend les rues, les sentiers, les trottoirs, les places, les espaces verts publics, les parcs, les parkings et la forêt de la ville, comme la ville l'a annoncé vendredi sur son site Internet. «Le but est d'éviter strictement que les gens se réunissent en groupe. C'est le seul moyen de ralentir ou de réduire la propagation du coronavirus. »

Mais il devrait y avoir des exceptions. Il devrait donc toujours être possible de sortir seul, en couple, en famille ou avec les personnes qui vivent dans un ménage et avec des animaux en plein air. «De la même manière, l'appartement peut bien sûr être laissé pour faire du shopping, pour se rendre au travail ou chez le médecin. Quiconque prend soin des gens ou les aide à faire du shopping peut également se déplacer dans les espaces publics », a-t-il ajouté.

Il n'était pas clair dans la soirée si Jena était la première ville de Thuringe à prononcer une telle interdiction. Il ne pouvait pas exclure que d'autres municipalités de l'État fassent déjà de même, a déclaré vendredi soir un porte-parole du ministère de la Santé.

Avec le décret général, de nouvelles fermetures de magasins et interdictions "entrent en vigueur certains services et mesures artisanaux de physiothérapie et d'ergothérapie ainsi que l'orthophonie, qui ne sont pas absolument nécessaires et qui ne sont pas prescrits médicalement ou obligatoires médicalement nécessaires". Le maire Thomas Nitzsche (FDP) a lancé un appel aux citoyens: «Prenez ces mesures avec vous. Vous sauverez des vies. »

S'adressant au diffuseur MDR, le Premier ministre de Thuringe, Bodo Ramelow (à gauche), n'a pas exclu les barrières locales. Il est sceptique quant aux couvre-feux nationaux. Tout d'abord, la vie publique doit être fermée. «Je suis content du printemps. Je suis content quand il fait beau. Mais en ce moment, je prie Dieu pour qu'il pleuve, qu'il pleuve toute la journée », a déclaré Ramelow. dpa

>>> Plus sur le sujet