Coronavirus : Pékin signale la première infection à coronavirus d'un cas importé

42

Pékin a signalé le premier cas indigène de la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) qui aurait pu être transmise lundi par un rapatrié étranger, a déclaré un responsable de la santé lors d'une conférence de presse mardi, ajoutant que le patient aurait pu être infecté par un escalier commun. .

L'homme, surnommé Liu, a 42 ans et vit dans le district de Haidian. Il n'avait aucun antécédent de voyage au Hubei ou dans d'autres zones à haut risque deux semaines avant le début de la maladie.

Son voisin du rez-de-chaussée, surnommé Li, est revenu de Grande-Bretagne le 5 mars et a été confirmé patient COVID-19 le 12 mars. Li s'est aventuré pour des activités dans la communauté et est allé dans un supermarché sous quarantaine à travers les escaliers d'un immeuble commun. Il a commencé à présenter des symptômes le 9 mars et s'est rendu à l'hôpital par les escaliers le 11 mars.

Liu a développé de la fièvre et de la fatigue le 10 mars et a été confirmé infecté par COVID-19 le 23 mars. Il s'agit du premier cas indigène de COVID-19 infecté par un patient revenant de l'étranger à Pékin, et ses symptômes étaient légers, selon Pang. Xinghuo, avec le Centre de Pékin pour la prévention et le contrôle des maladies.

"Liu avait utilisé les mêmes escaliers et pourrait y être infecté", a déclaré Pang, qui a ajouté qu'une désinfection complète avait été effectuée dans les zones où ils visitaient ou vivaient.

Jusqu'à présent, la femme de Liu n'a aucun symptôme pertinent et a été testée négative pour le coronavirus.

Pékin a signalé un total de 142 cas confirmés de COVID-19 importés mardi, selon la commission locale de la santé.

La capitale a exigé que toutes les arrivées d'outre-mer subissent une quarantaine concentrée et des tests d'acides nucléiques (NAT) à partir de mercredi alors que le nombre de cas importés de COVID-19 continue d'augmenter.