Coronavirus : L'UE sur le virus corona: prévention et coordination

17

Avec des milliers de personnes infectées et le nombre de victimes en augmentation, la Chine et Wuhan sont au centre d'une urgence sanitaire mondiale.

Jusqu'à présent, l'impact en Europe a été minime.

Mais on prévoit que l'apogée de la crise est loin d'être terminée.

Seuls quelques cas de virus corona ont été signalés dans l'UE, selon la commissaire européenne responsable Stella Kyriakides.

Néanmoins, il convient de rester vigilant si la situation change.

Jeudi, les ministres européens de la santé se sont réunis pour une réunion spéciale à Bruxelles.

Message le plus important: ce n'est que par une coopération plus étroite que la propagation du virus peut être évitée.

Il s'agit désormais d'une coordination globale des mesures, a expliqué la chef de département française Agnès Buzyn.

Du traitement des voyageurs à la recherche médicale en passant par la fourniture d'appareils et de masques.

Le Parlement européen a appelé à plus de contrôle aux frontières.

L'UE doit désormais coordonner ses capacités et se préparer à de nouveaux cas de quarantaine, a déclaré la députée néerlandaise Esther de Lange.

En outre, il faut également convenir d'une communication commune avec la population, par exemple lors du traitement des voyageurs en dehors de l'Europe.

L'Europe avait des frontières ouvertes, maintenant les frontières extérieures devaient être protégées de manière uniforme.

La prévention est toujours le meilleur remède. Mais en même temps, il ne faut pas perdre de vue la situation.

Personne n'est encore décédé en Europe et le taux d'infection est faible.

Surtout par rapport aux milliers de personnes décédées de la grippe cette année.

Le virus corona est nocif et continuera de se propager, mais les risques sont faibles.

Il n'y a aucune raison de paniquer.

Il est important que les responsables bruxellois empêchent à la fois la propagation du virus et la propagation de la peur en public.