Coronavirus : Les Samoa du Pacifique enregistrent le premier cas de coronavirus | Samoa

14

Une nation insulaire affirme qu’un marin a été testé positif au coronavirus après son retour d’Europe via la Nouvelle-Zélande.

Le Samoa a annoncé son premier cas de coronavirus alors que la pandémie continue de se propager à des pays insulaires du Pacifique auparavant intacts.

Les Samoa ont déclaré jeudi qu’un marin avait été testé positif au coronavirus après son retour d’Europe via la Nouvelle-Zélande, dans ce qui serait le premier cas de la nation insulaire s’il était confirmé.

Mercredi après-midi, ce pays insulaire éloigné d’environ 200000 habitants n’avait enregistré aucun cas de coronavirus, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé.

Le marin s’était envolé pour Samoa depuis Auckland vendredi dernier et avait été testé positif au virus mercredi soir après plusieurs jours dans une installation de quarantaine, a déclaré le Premier ministre Tuilaepa Sailele Malielegaoi.

« Nous avons maintenant un cas et nous serons ajoutés aux pays du monde qui ont le coronavirus », a déclaré le chef du port du masque lors d’un discours télévisé jeudi.

Cependant, dans une déclaration sur Facebook plus tard jeudi, le gouvernement national a noté qu’un deuxième test avait renvoyé un résultat négatif et que l’homme était en isolement dans un hôpital local.

Le Premier ministre a appelé au calme dans son discours alors que le cabinet du pays organisait une réunion avec le dernier développement sanitaire en tête de son ordre du jour.

Le marin s’était envolé pour Samoa depuis la Nouvelle-Zélande vendredi dernier et avait été testé positif au virus mercredi soir après plusieurs jours dans une installation de quarantaine. [File: Torsten Blackwood/AFP]

Jusqu’à récemment, les îles éloignées du Pacifique étaient parmi les plus efficaces au monde pour empêcher le virus d’entrer après avoir fermé leurs frontières tôt en réponse à la menace, malgré le coût énorme pour les économies dépendant du tourisme.

Mais au cours des deux derniers mois, Vanuatu, les îles Salomon, les îles Marshall et maintenant Samoa ont perdu leur statut tant convoité sans virus, même si aucun n’a jusqu’à présent signalé une transmission communautaire.

Les nations et territoires insulaires de Kiribati, de Micronésie, de Nauru, de Palau, des Tonga et de Tuvalu seraient encore indemnes du virus.

L’approche prudente adoptée dans les îles du Pacifique a été motivée par la crainte qu’elles soient particulièrement vulnérables en raison de la médiocrité des infrastructures hospitalières et des taux élevés de problèmes de santé sous-jacents tels que l’obésité et les maladies cardiaques.

La dévastation qu’une épidémie virale peut créer dans un environnement aussi fragile a été démontrée lors d’une épidémie de rougeole à Samoa à la fin de l’année dernière qui a fait 83 morts, la plupart d’entre eux des bébés et des tout-petits.