Coronavirus : Le nombre de personnes infectées en Allemagne passe à 16 | TEMPS EN LIGNE

15

Deux autres cas du nouveau virus corona ont été confirmés en Bavière. Les deux nouvelles affaires sont en instance en relation avec le constructeur automobile
le quartier de Starnberg, où il y a quelques semaines un premier employé a répondu positivement à la virus a été testé, a annoncé le ministère bavarois de la Santé. Cela porte à 14 le nombre de cas enregistrés en Bavière. Au total, 16 personnes en Allemagne sont infectées par le nouveau virus, qui est apparu pour la première fois en Chine.

Les 14 au total
cas confirmés de coronavirus'en Bavière sont liés au fournisseur de pièces automobiles. L'une des employées a été infectée lors d'une formation avec une collègue de Chine qui est rentrée chez elle peu de temps après. D'autres employés et certains proches ont été infectés. en
L'Allemagne est également devenue deux le 1er février de la Chine à
Francfort / Main s'envole
testé positif pour le virus.

Le Bundestag donne son avis sur des mesures préventives

la Bundestag veut prendre des mesures préventives contre le nouveau virus mercredi après-midi
 conseiller en Allemagne. La CDU / CSU et le SPD ont une heure actuelle pour cette
demandé. Compte tenu de nombreux circulant Faux rapports et
rumeurs
Le gouvernement devrait être principalement préoccupé par la discussion
à objectivable. Le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn (CDU), avait prévenu à l'avance des théories du complot et appelé à plus de sérénité dans les transactions.

Coronavirus – Jens Spahn met en garde contre les théories du complot
Le ministre fédéral de la Santé a appelé à la retenue sur le virus corona. Les rapatriés allemands de Chine sont également sans symptômes.
© Photo: Thomas Lohnes / AFP / Getty Images

Le nouveau virus corona a également été discuté lors de la réunion de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève. Plus de 400 experts du monde entier ont été invités en Suisse pour donner leur avis sur un plan-cadre de recherche. "Le principal résultat sera une feuille de route sur laquelle
Les questions que nous devons nous poser et comment nous y répondrons ", a déclaré le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus de tagesschau.de, De nombreuses questions – telles que la manière dont le virus et la maladie pulmonaire associée peuvent être propagés et traités – restent sans réponse. La tâche de OMS que ce soit pour coordonner la réponse à une épidémie.

Le nouveau virus corona s'appelle désormais Sars-CoV-2

L'OMS a entre-temps trouvé un nom pour le nouveau coronavirus: Sars-CoV-2. Le groupe d'étude éponyme concerne le coronavirus
 du Comité international de taxonomie des virus (International
Commission de la taxonomie des virus) sur la relation très étroite avec le virus Sars "Sars-CoV", entre lequel
En 2002 et 2003, des centaines de personnes sont décédées. Les virus sont les experts
selon des variantes d'un même type de virus. Comme le virus Sars de l'époque, le nouveau Sars-CoV-2 entraîne de graves maladies respiratoires. L'OMS a appelé la maladie pulmonaire Covid-19.

Lors de la dénomination du nouveau virus et de la maladie pulmonaire, l'OMS a veillé à trouver un nom ne faisant pas référence à un lieu géographique, à un animal, à une personne ou à un groupe de personnes, a souligné le chef de l'organisation internationale de la santé. "Il est important d'avoir un nom pour empêcher l'utilisation d'autres noms qui peuvent être inexacts ou stigmatisants", a déclaré Ghebreyesus.

Le nouveau virus corona a été découvert pour la première fois dans la ville centrale de Wuhan en Chine. Plus de 42 000 personnes en Chine sont désormais infectées et plus de 1 000 sont décédées des suites d'une maladie respiratoire.

Que le virus est entré pour la première fois Chine s'est produite et affecte particulièrement les personnes en provenance et en provenance de Chine, a conduit à la stigmatisation des lecteurs asiatiques en Allemagne et en Europe. Sous le hashtag "Je ne suis pas un virus", les personnes affectées résistent à être automatiquement stigmatisées comme porteuses du virus.