Coronavirus : Le Conseil fédéral a durci les mesures contre le virus corona pour protéger la santé et soutenir les industries touchées

14

Berne, 13/03/2020 – Afin de freiner la propagation du virus corona en Suisse et de protéger la population et les soins de santé, le Conseil fédéral a décidé lors de sa séance du 13 mars 2020: il interdira désormais les manifestations fin avril plus de 100 personnes, dans les restaurants, bars et discothèques, un maximum de 50 personnes sont autorisées. Cela facilite le maintien d'une distance mutuelle. Aucun cours ne peut avoir lieu sur place avant le 4 avril. L'entrée depuis l'Italie est encore restreinte. Le Conseil fédéral fournit également jusqu'à 10 milliards de francs d'aide d'urgence pour amortir rapidement et sans bureaucratie les effets économiques de la pandémie.

Afin d'empêcher la transmission du coronavirus et de limiter la propagation, les gens doivent garder leurs distances. Le Conseil fédéral a donc décidé un certain nombre de mesures. Le nouveau règlement s'appliquera immédiatement et au moins jusqu'au 30 avril. L'objectif est de protéger les personnes âgées et les personnes ayant déjà souffert de maladies et d'éviter que les hôpitaux ne soient surchargés.

Les événements publics ou privés avec 100 personnes ou plus sont interdits. Les cantons peuvent accorder des exceptions s'il existe un intérêt public supérieur, comme pour les assemblées générales. Dans ce cas, diverses mesures doivent être prises pour protéger les participants, en particulier ceux qui sont particulièrement à risque. Les événements comptant jusqu'à 100 participants doivent prendre les mêmes mesures de protection. Cela garantit une pratique uniforme dans les cantons. Cette mesure s'applique également aux entreprises de loisirs telles que les musées, les centres sportifs, les piscines ou les domaines skiables.

Les restaurants, bars et discothèques ne peuvent pas accueillir plus de 50 personnes à la fois. Les personnes présentes doivent également pouvoir se conformer aux recommandations du BAG en matière d'hygiène et de respect de la clarté.

Jusqu'au 4 avril, tous les événements en face à face dans les écoles, les universités et les centres de formation sont également interdits. Des tests déjà programmés peuvent être effectués si certaines mesures de protection sont prises. Cependant, les cantons peuvent offrir des options de garde d'enfants à l'école primaire pour éviter que les enfants ne soient pris en charge par leurs grands-parents. Ce sont parmi les groupes les plus vulnérables de la population.

Utilisation efficace de l'infrastructure
Le Conseil fédéral souhaite également veiller à ce que les infrastructures de santé soient utilisées de manière optimale dans tous les cantons et, si possible, éviter les surcharges dans chaque canton. Il oblige donc les cantons à fournir régulièrement à la Confédération certaines informations sur l'état des soins de santé. Cette obligation de déclaration comprend, entre autres, le nombre total et l'occupation des lits d'hôpitaux et des appareils de ventilation, les stocks de matériel de protection individuelle et la disponibilité du personnel médical.

Environ 10 milliards d'indemnités de chômage partiel et d'aide d'urgence économique
Le Conseil fédéral est conscient que ces mesures ont des conséquences économiques majeures. Il veut donc aider l'économie rapidement et sans bureaucratie. L'objectif principal est de continuer à payer les salaires des employés. Pour cela, il dispose de près de 10 milliards de francs pour des secours d'urgence provenant de domaines très variés. Les paramètres les plus importants:

– Jusqu'à 8 milliards de francs peuvent être réclamés pour les caisses d'assurance chômage pour l'indemnité de chômage partiel. La période d'attente pour les travaux de courte durée sera réduite à un jour d'ici au 30 septembre 2020. Cela signifie que les entreprises ne doivent supporter la perte de leur travail que pendant une journée avant d'avoir droit à une assurance chômage. Le Conseil fédéral a également donné pour instruction au SECO d'étendre le 20 mars le droit à une indemnité de chômage partiel aux salariés bénéficiant de contrats de travail temporaires (non résignables) et aux travailleurs temporaires. Une telle extension nécessite une modification de la loi.

– Pour les entreprises particulièrement touchées, le Conseil fédéral examine les aides financières (par exemple pour combler les liquidités ou les aides financières) dans le sens d'une réglementation des difficultés jusqu'à 1 milliard de francs. Sous la direction de l'EVS, les modalités pertinentes doivent être vérifiées d'ici le 1er avril et les fonds nécessaires doivent être demandés.

– Jusqu'à 580 millions de francs de prêts bancaires garantis sont désormais disponibles pour les PME ayant des contraintes financières. Un montant supplémentaire de 10 millions de francs ira aux organismes de garantie pour des frais administratifs extraordinaires. Sur la base de la loi fédérale sur les subventions aux organismes de garantie des PME, quatre organismes de garantie reconnus peuvent octroyer jusqu'à 1 million de CHF de garanties à des entreprises de toutes tailles. Les emprunts bancaires reçus grâce à des garanties doivent être remboursés. Le Conseil fédéral assouplit également les conditions d'une garantie. D'ici fin 2020, il souhaite couvrir les frais de dossier uniques et les primes de risque pour la première année de la garantie de nouvelles garanties.

– Jusqu'à 4,5 millions de CHF peuvent être demandés pour les défaillances liées aux activités (salon) du sponsor d'exportation officiel S-GE.

Soutien au secteur sportif et culturel
Les organisateurs d'événements sportifs et le secteur culturel sont gravement touchés par la propagation du virus corona et les mesures officielles pour le contenir. Des contributions de A-funds perdu de CHF 50 millions seront mises à la disposition des organisations bénévoles du secteur du sport. La condition préalable est que l'organisation faîtière assure à moyen terme un capital suffisant permettant de gérer une situation extraordinaire pendant six mois. Les critères exacts sont définis dans un règlement. Le Conseil fédéral souhaite octroyer des prêts sans intérêt et remboursables pour les sports professionnels dans les sports d'équipe, l'accès au crédit bancaire étant difficile dans le secteur du sport. Jusqu'à 50 millions de francs sont également réservés à cette mesure.

Le Conseil fédéral prévoit également de fournir des fonds supplémentaires au secteur culturel. Dans un processus urgent, l'EDI élabore une loi juridique temporaire pour des mesures économiques supplémentaires qui peuvent être utilisées en plus d'autres instruments pour amortir les cas de difficultés dans le domaine culturel. Le Conseil fédéral souhaite ainsi éviter que des événements culturels récurrents ne soient menacés, et notamment soutenir les travailleurs culturels indépendants et indépendants dans les situations d'urgence. Dans le cadre de l'élaboration de la loi, il sera également examiné comment les cantons peuvent être impliqués dans le financement en tant que responsables du secteur culturel.

Mesures de transport public
Le Conseil fédéral a également pris note des recommandations de l'Office fédéral de la santé publique pour les transports publics. C'est la base d'une économie qui fonctionne et une partie importante de notre société. Cependant, si elle est utilisée de manière intensive, elle présente un risque accru de contracter le virus corona. Afin de minimiser ce risque, le BAG recommande d'éviter autant que possible les transports en commun. Quiconque présente des symptômes d'une maladie respiratoire ne devrait pas utiliser les transports en commun, tout comme les personnes de plus de 65 ans. Les employeurs devraient organiser les heures de travail de leurs employés afin d'éviter les heures de pointe. Dans la mesure du possible, les employés devraient pouvoir faire des bureaux à domicile. En outre, des mesures de protection du personnel dans les moyens de transport devraient être mises en œuvre dans la mesure du possible et le service dans les trains devrait être évité.

Introduction des contrôles aux frontières de Schengen
Le Conseil fédéral a décidé que les contrôles aux frontières de Schengen à toutes les frontières intérieures seront réintroduits avec effet immédiat en fonction de la situation. Seuls les citoyens suisses, les personnes titulaires d'un permis de séjour en Suisse et les personnes qui doivent se rendre en Suisse pour des raisons professionnelles sont autorisés à entrer en Italie. Le transit et le trafic de marchandises sont également autorisés. Enfin, les personnes en situation de nécessité absolue peuvent également entrer en provenance d'Italie. Avec cette restriction d'entrée, le Conseil fédéral prend des mesures qui reflètent celles du gouvernement italien. Leur objectif principal est de protéger la population suisse et de maintenir les capacités du système de santé suisse. Ils soutiennent également l'efficacité de la réglementation italienne contre la propagation du coronavirus. Le Conseil fédéral surveille en permanence la situation et appliquera les mesures à la frontière aux voyageurs d'autres pays ou régions si nécessaire.


Adresse pour les requêtes

Office fédéral de la santé publique (BAG), communication
media@bag.admin.ch
Coronavirus BAG-Infoline +41 58 463 00 00

Communication WBF, Tél.058 462 20 07,
info@gs-wbf.admin.ch

Service d'information FDJP, 058 462 18 18
Info@gs-ejpd.admin.ch

Département fédéral de l'intérieur EDI

Département fédéral des affaires économiques, de l'éducation et de la recherche EAER

Département fédéral de justice et police FDJPD


Éditeur

Le Conseil fédéral

https://www.admin.ch/gov/de/start.html

Département fédéral des finances

http://www.efd.admin.ch

Département fédéral de la défense, de la protection civile et du sport

http://www.vbs.admin.ch

Administration fédérale des douanes

http://www.ezv.admin.ch

BASPO – Office fédéral du sport

http://www.baspo.admin.ch/

Secrétariat d'État aux migrations

https://www.sem.admin.ch/sem/de/home.html

Office fédéral de la santé publique

http://www.bag.admin.ch

Groupe de défense

http://www.vtg.admin.ch

BABS – Office fédéral de la protection civile

http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/