Coronavirus : Le CDC du Maine signale 44 nouveaux cas de coronavirus, plus de décès

18

Le Maine Center for Disease Control and Prevention a signalé dimanche 44 cas du nouveau coronavirus et aucun décès supplémentaire, car les cas actifs et les hospitalisations augmentent avec les épidémies dans les comtés de York et d’Oxford.

Le Maine avait 576 cas actifs dimanche, une augmentation de 26 par rapport à samedi. Le Maine comptait également 16 patients atteints de COVID-19 dans ses hôpitaux, une augmentation par rapport à samedi 14 et par rapport aux récents creux de fin juillet, qui ont vu moins de 10 patients hospitalisés atteints de coronavirus à travers l’État certains jours.

Les cas cumulés dans le Maine sont passés à 5 079. Parmi ceux-ci, 4562 ont été confirmés par des tests et 517 sont considérés comme des cas probables de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

Cent trente-neuf personnes sont mortes du COVID-19 dans le Maine et 4364 se sont rétablies de la maladie.

Une éruption d’épidémies dans le comté de York a fait augmenter le nombre de cas ces dernières semaines, alors que les clubs sociaux de Sanford tels que Baker Co., l’Elks Lodge, l’American Legion, le Lafayette Social Club et le Sanford VFW ont détecté davantage de cas.

Le nombre de cas cumulés du comté de York a augmenté de 15 à 1060 dimanche, soit environ un tiers des nouveaux cas de la journée.

La semaine dernière également, l’hôpital Inland de Waterville a mis en quarantaine 10 membres de son personnel qui sont entrés en contact avec un patient qui a découvert plus tard qu’il était atteint du COVID-19. Deux de ces membres du personnel ont été testés positifs pour le virus, a annoncé samedi soir l’hôpital Inland, qui fait partie du réseau de 10 hôpitaux Northern Light Health. Les employés infectés n’étaient pas des prestataires de soins et avaient «un contact social avec le patient avant son admission», a déclaré l’hôpital dans un communiqué.

Une grande partie de la croissance des cas dans le comté de York est liée à une réception de mariage bondée à Millinocket qui a conduit directement ou indirectement à au moins 177 cas et, samedi, à huit décès.

La réception a eu lieu le 7 août. Depuis la fin du mois d’août, les responsables de l’État du Maine ont intensifié l’application des réglementations commerciales de l’époque de la pandémie, citant 14 établissements pour «risques sanitaires imminents» liés à la lutte contre les virus.

Avant la poussée de l’application de la loi, l’État n’avait publié que deux citations de ce type depuis le début de la pandémie, selon les rapports obtenus par le Portland Press Herald / Maine Sunday Telegram.

La plupart des entreprises citées sont des restaurants et toutes ont reçu des informations sur les exigences en matière de santé et de sécurité – telles que les masques faciaux et la distance sociale – avant que des mesures d’application ne soient prises, ont déclaré des responsables de la santé.

L’État a également reçu des milliers de plaintes via un portail en ligne hébergé par le ministère du développement économique et communautaire du Maine. Certains étaient des doublons, ou des plaintes concernant les restrictions liées à la pandémie du gouverneur Janet Mills; Pourtant, les fonctionnaires ont suivi plus de 1 000 plaintes.

Le système de l’Université du Maine a signalé dimanche un cas supplémentaire de COVID-19 à l’Université du sud du Maine. Un étudiant vivant dans un logement hors campus a été testé positif au virus et est isolé, ont déclaré des responsables de l’université. Cela porte le nombre de cas actifs à un dans les huit écoles du système.

Comté par comté dans le Maine depuis le début de la pandémie, il y a eu 682 cas de COVID-19 à Androscoggin, 42 à Aroostook, 2282 à Cumberland, 59 à Franklin, 53 à Hancock, 206 à Kennebec, 35 à Knox, 39 à Lincoln , 121 à Oxford, 252 à Penobscot, huit à Piscataquis, 64 à Sagadahoc, 86 à Somerset, 73 à Waldo, 15 à Washington et 1 060 à York.

Par âge, 10,8% des patients avaient moins de 20 ans, 16,8% dans la vingtaine, 15,3% dans la trentaine, 14,5% dans la quarantaine, 16,2% dans la cinquantaine, 11,5% dans la soixantaine, 7,6% dans leurs 70 ans et 7,3 pour cent avaient 80 ans ou plus.

Les femmes représentent encore une légère majorité des cas, à un peu plus de 51%.

Dimanche, sur les 16 patients des hôpitaux du Maine atteints de COVID-19, quatre étaient en soins intensifs et un sous respirateur. L’État disposait de 117 lits dans les unités de soins intensifs sur un total de 380 et de 248 ventilateurs disponibles sur 317. Il y avait également 444 ventilateurs alternatifs.

Dans le monde, dimanche soir, il y a eu 30,9 millions de cas connus de COVID-19 et plus de 959000 décès, selon l’Université Johns Hopkins. Les États-Unis comptaient plus de 6,7 millions de cas et 199 474 décès.


Utilisez le formulaire ci-dessous pour réinitialiser votre mot de passe. Lorsque vous aurez envoyé votre e-mail de compte, nous vous enverrons un e-mail avec un code de réinitialisation.

 » Précédent

Suivant  »