Coronavirus : Le CDC du Maine signale 159 cas de coronavirus, un décès

19

Le Centre de contrôle et de prévention des maladies du Maine a signalé samedi 159 cas du nouveau coronavirus et un décès supplémentaire, alors que les hospitalisations, les cas actifs et la plupart des autres statistiques de l’état civil montaient en flèche dans tout l’État.

Vendredi dernier, le Maine a établi un nouveau record de cas quotidiens: 243. Cette nouvelle s’est accompagnée de trois décès et de 66 hospitalisations dans tout l’État, à la fin de vendredi matin.

L’augmentation des hospitalisations est particulièrement préoccupante car, laissée incontrôlée, elle menace de submerger les installations médicales et de provoquer des décès inutiles, selon les experts de la santé publique. Alors que le nombre de cas augmentait ici et à travers le pays, la gouverneure Janet Mills a rétabli cette semaine l’exigence que les visiteurs du Massachusetts reçoivent des tests COVID-19 négatifs ou soient mis en quarantaine pendant 14 jours après leur entrée dans le Maine.

Le nombre de cas cumulés dans le Maine est passé à 8 791 samedi, soit une augmentation nette de 152 cas depuis vendredi. Le samedi précédent, 31 octobre, il y avait 6 715 cas, ce qui signifie que le Maine a ajouté près de 1 000 cas en une semaine. Les hospitalisations ont également augmenté de façon spectaculaire – de 17 le 30 octobre à 42 samedi.

La personne qui est décédée samedi était une femme du comté de York dans les 80 ans, a déclaré le CDC.

Le nombre de nouveaux cas signalés samedi – 159 – est inférieur à la différence des totaux quotidiens car le CDC du Maine révise ses nombres de cas totaux cumulés en fonction du nombre de cas «probables» dont le test est négatif par la suite et des résultats des enquêtes de recherche des contacts .

Sur ces 8 791 cas cumulés, 7 882 ont été confirmés par des tests et 909 sont considérés comme des cas probables de COVID-19.

Cent soixante-trois personnes sont mortes du COVID-19 dans le Maine et 6 597 se sont remises de la maladie. Le Maine avait 2 031 cas actifs samedi, soit une augmentation de plus de 500 au cours de la semaine dernière.

Les nouveaux cas quotidiens du Maine ne sont pas les seuls à atteindre des niveaux records ces dernières semaines; les hospitalisations aussi. Vendredi, le Maine comptait 66 patients atteints de COVID-19 dans ses hôpitaux, plus que le pic de 60 en mai.

La répartition géographique des hospitalisations est toutefois différente cette fois. Alors que la poussée du printemps dernier a rempli les hôpitaux du sud du Maine, la poussée actuelle est due aux hospitalisations dans le centre et l’est du Maine.

La forte augmentation des cas a étiré la capacité du CDC du Maine à retracer les contacts des personnes infectées, un outil essentiel pour contenir le virus. L’agence de santé publique a récemment augmenté son nombre de traceurs à 135, cependant, et affirme que le programme n’est pas encore à sa limite.

Vendredi, le comté d’Androscoggin est devenu la dernière région du Maine à recevoir une désignation de risque «jaune» accrue pour les écoles. Avec les comtés de Knox, Franklin, Somerset et Washington, il est maintenant recommandé à Androscoggin de limiter le nombre de personnes dans les bâtiments scolaires et de restreindre les activités parascolaires telles que les sports scolaires.

Les représentants de l’État surveillent également Cumberland, Hancock, Kennebec et York.

Comté par comté dans le Maine depuis le début de la pandémie, il y a eu 1167 cas de coronavirus à Androscoggin, 86 à Aroostook, 3172 à Cumberland, 145 à Franklin, 165 à Hancock, 556 à Kennebec, 160 à Knox, 103 à Lincoln, 228 à Oxford, 475 à Penobscot, 23 à Piscataquis, 115 à Sagadahoc, 324 à Somerset, 192 à Waldo, 141 à Washington et 1 738 à York.

Par âge, 12,8% des patients avaient moins de 20 ans, 17,8% dans la vingtaine, 15,2% dans la trentaine, 13,2% dans la quarantaine, 15,7% dans la cinquantaine, 11,5% dans la soixantaine, 7,4% dans leurs 70 ans et 6,3 pour cent avaient 80 ans ou plus.

Les femmes représentent encore une légère majorité des cas, à un peu plus de 51%.

Vendredi à 11 heures du matin, les hôpitaux du Maine comptaient 66 patients atteints de COVID-19, dont 18 étaient en soins intensifs et six sous ventilateurs. L’État disposait de 92 lits d’unité de soins intensifs sur un total de 384 et de 235 ventilateurs disponibles sur 315. Il y avait aussi 444 ventilateurs alternatifs.

Dans le monde samedi, il y avait 53,4 millions de cas connus de COVID-19 et plus de 1,3 million de décès, selon l’Université Johns Hopkins. Les États-Unis comptaient 10,7 millions de cas et plus de 244 000 décès.

Cette histoire sera mise à jour.


Utilisez le formulaire ci-dessous pour réinitialiser votre mot de passe. Lorsque vous aurez envoyé votre e-mail de compte, nous vous enverrons un e-mail avec un code de réinitialisation.

 » Précédent

Prochain  »