Coronavirus : Des scientifiques italiens isolent une séquence d'ADN de coronavirus

22

Un hôpital de Rome a annoncé dimanche avoir isolé la séquence d'ADN du coronavirus.

En visite à l'Institut national des maladies infectieuses de Lazzaro Spallanzani, le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré que la découverte serait immédiatement mise à la disposition de l'ensemble de la communauté internationale afin de prendre de nouvelles mesures contre l'épidémie.

"Le fait d'avoir isolé le virus signifie que nous aurons beaucoup plus d'occasions de l'étudier, de le comprendre et de mieux tester ce qui peut être prouvé efficace pour contenir sa propagation", a déclaré Speranza aux journalistes. "Toutes nos connaissances et les images du virus isolé seront rapidement partagées avec la communauté internationale"

Dimanche, un ancien directeur général de l'Organisation mondiale de la santé a félicité le gouvernement chinois, les travailleurs médicaux et les scientifiques pour leurs efforts ouverts, efficaces et transparents dans la lutte contre la nouvelle épidémie de virus.

L'Université de Macao a accéléré le développement d'un kit de test rapide développé avec une technologie brevetée. Ils disent que l'ensemble du processus de détection de virus peut maintenant être terminé en 30 minutes.

Pendant ce temps, le nouvel hôpital de Huoshenshan, l'une des deux cliniques d'urgence sur le terrain, a été remis dimanche à une équipe médicale de l'Armée populaire de libération dans la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie de coronavirus. Il peut accueillir jusqu'à mille lits et les premiers patients devaient arriver lundi.

L'hôpital est basé sur le modèle de l'hôpital Xiaotangshan à Pékin, un hôpital construit en Chine pendant l'épidémie de SRAS en 2003 qui a traité un septième des patients du SRAS du pays.

L'armée de l'air chinoise a mené l'une de ses plus grandes opérations sans combat en une décennie. Huit avions ont atterri dimanche à Wuhan, avec près de 800 travailleurs médicaux et 58 tonnes de fournitures.

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé dimanche que 14 380 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus avaient été signalés dans 31 régions de niveau provincial et dans le Corps de production et de construction du Xinjiang à la fin de samedi. Au moins 305 personnes sont décédées de la maladie.