Coronavirus : Coronavirus: un garçon handicapé décède en Chine après la mise en quarantaine de son père

21

Une image partagée sur les réseaux sociaux chinois de Yan Cheng assis dans un fauteuil roulantCopyright de l'image
Weibo

Légende

Le nom de Yan Cheng est en vogue sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de sa mort

Deux fonctionnaires en Chine ont été démis de leurs fonctions après la mort d'un adolescent atteint de paralysie cérébrale lorsque son père – et seul soignant – a été mis en quarantaine pour soupçon de coronavirus.

Yan Cheng, 16 ans, a été retrouvé mort mercredi, une semaine après la mise en quarantaine de son père et de son frère.

Le garçon n'a été nourri que deux fois pendant cette période, selon des informations.

Le secrétaire local du Parti communiste et le maire de la ville de Huajiahe ont tous deux été licenciés pour cette affaire.

L'histoire de Yan Cheng est en vogue sur les sites de médias sociaux.

La famille vivait dans la province centrale du Hubei en Chine, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus.

Selon les médias locaux, le père de l'adolescent avait publié sur la plate-forme chinoise de médias sociaux Weibo, appelant à l'aide et expliquant que son fils avait été laissé seul sans eau ni nourriture.

La paralysie cérébrale est le nom d'un groupe de conditions qui apparaissent dans la petite enfance et affectent le mouvement et la coordination. Les symptômes varient et peuvent inclure des tremblements, des muscles raides ou faibles, des problèmes de déglutition et des troubles de la vision, de la parole et de l'ouïe. Les personnes concernées peuvent être gravement handicapées.

Des responsables avaient précédemment annoncé qu'une enquête serait menée sur la mort du garçon.

En Chine, 361 personnes sont mortes des coronavirus et plus de 17 000 cas de virus ont été confirmés. Il y a également eu plus de 150 cas confirmés de virus hors de Chine, dont un décès aux Philippines.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que le nombre de cas devrait encore augmenter et les autorités chinoises ont mis en place un certain nombre de mesures pour tenter de stopper la propagation du virus.