Coronavirus : Coronavirus – The Big Faint – Votre SZ

21

Au début, la maladie était sous-estimée par certains, mais maintenant les Européens ont également peur du virus chinois. Certains lecteurs souhaitent que les médias fournissent des informations sobres et factuelles. Un médecin défend désormais les méthodes parfois rigides de Pékin pour lutter contre l'épidémie.

Sur "Toux, nez qui coule, fièvre" du 11 février, "Yoga en quarantaine", 7 février, "Germes de panique", 5 février ainsi que "Ne nous trompez pas", 4 février et "Isolement dangereux", 27 janvier:

Trop d'hystérie

J'ai été très ennuyé par l'article "Allemands de panique" avec le sous-titre "Les Allemands sont mal préparés à l'épidémie: il y a un manque d'information". Au lieu de déclencher la spirale de l'hystérie dans les forums Internet, les gens pouvaient également s'informer objectivement et se souvenir de ce qu'ils avaient déjà appris à l'école primaire. Chacun a l'intérêt et le devoir de découvrir comment il peut se protéger et protéger les autres. Au lieu de cela, les gens sont à nouveau persuadés qu'ils ne sont pas suffisamment instruits. À quel point la société est-elle supposée devenir infantile?

Ulrike Capezzone, Geretsried

Trop peu de contre-mesures

À mon avis, le gouvernement fédéral et le ministre de la Santé Jens Spahn (CDU) agissent avec une négligence grossière! La République populaire de Chine scelle des quartiers entiers, impose des couvre-feux et la vie publique s'arrête. La politique allemande, en revanche, y compris la Bavière, permet aux compagnies aériennes chinoises tranquilles de voler vers nos hubs. Notre ministre fédéral de la Santé fait remplir aux voyageurs des notes. Je pense que ces mesures sont totalement insuffisantes.

Marieluise Fieger-Besdziek, Fribourg

Deux dimensions

Je voudrais dire une chose à l'avance: je souhaite à tous, à tous les malades, le meilleur, quelle qu'en soit la cause. Et j'ai un grand respect pour tous les assistants qui sont aux côtés des personnes touchées et ceux qui sont actuellement soupçonnés d'être corona en "résidence surveillée". Cependant, je trouve remarquable la courte phrase de l'auteur, "de meilleures conditions que dans de nombreux foyers de réfugiés".

Dessin SZ: Denis Metz

Les demandes spéciales sont-elles également satisfaites dans certains foyers de réfugiés? Et qu'en est-il des centres d'ancrage ou des camps de réfugiés en Méditerranée? Est-ce que tout est fait pour éviter un bunker de stockage? Existe-t-il également le WiFi, des systèmes de visioconférence, divers livres, tables de ping-pong, etc.?

Je suis heureux d'être instruit. Lorsque Robert Habeck a dénoncé la situation dévastatrice des enfants dans les camps de réfugiés en Grèce à la fin de l'année dernière, il y a eu beaucoup de "contradictions". Certains enfants naissent dans un camp de réfugiés en Afrique, y grandissent dans des conditions misérables et ne connaissent rien d'autre que ce monde parallèle, sans perspective. Qui demande ici un buggy de rangement, des "loisirs"?

Pourquoi avons-nous tant d'empathie légitime avec les maladies actuelles, mais apparemment peu de sympathie pour d'autres situations? Qu'en est-il des personnes seules vivant dans des maisons de retraite, des sans-abri, etc.? Parce que cette misère est si loin? Est-ce parce que, par exemple, nous, Européens, pouvons difficilement imaginer pouvoir fuir la nécessité? Mais qu'il est très réaliste pour nous de devenir nous-mêmes victime du virus corona? Et que cette peur nous touche soudain beaucoup? Obtenez bien bientôt et tout le meilleur pour tout le monde!

Cornelia Priller, Munich

Plus d'humilité serait appropriée

Compliments à l'article de Lea Deuber ("Ne nous trompez pas") sur la vie quotidienne et la vie avec le coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan. Le rapport nous montre que de nombreux scénarios de science-fiction hollywoodiens sur une épidémie ou une épidémie mondiale peuvent soudainement devenir une réalité à l'improviste (comme l'attaque terroriste contre le World Trade Center à New York en 2001 par l'horreur de Roland Emmerich Les versions cinématographiques se sont soudain rapprochées de la réalité). Et nous, en Europe, devons nous abstenir de toute malveillance concernant les "conditions asiatiques". Savons-nous comment nous nous retrouverions soudainement dans ce pays si la vie quotidienne était paralysée? Pour de tels cas exceptionnels, les Asiatiques ont encore plus de calme, de sérénité et de force que nous avons choyé les Européens, dont certains prédiraient la fin du monde dans une telle situation.

Cependant, le gouvernement chinois, par ailleurs "tout-puissant", a également montré ses limites en croyant qu'il pouvait toujours tout contrôler à tout moment. Un peu plus d'humilité et d'ouverture à la population serait également populaire dans ces milieux.

Wilfried Mommert, Berlin

Une action difficile est appropriée

Dans l'article "Forclusion dangereuse", l'auteur critique fortement l'imposition de quarantaine à 50 millions de personnes à Wuhan et dans certaines villes voisines en raison de l'épidémie actuelle de Corona (2019-nCoV), et parle d'un "empiétement honteux sur les libertés de la population" sans que les gens en parlent ". Il convient de rappeler ici que le gouvernement chinois a été sévèrement critiqué lors de la précédente épidémie de Sars, car le gouvernement hésitait à l'époque avec les mesures de protection nécessaires et le confinement ne pouvait pas être opportun.

C'est une erreur dangereuse et un signe d'ignorance de procéder à un vote démocratique en raison d'une quarantaine nécessaire. Malheureusement, les agents pathogènes dangereux ne peuvent pas être influencés par le vote. Je ne connais aucun expert qui se soit prononcé contre la quarantaine. Il n'y a pas non plus de rapports de pénuries alimentaires! Apparemment, il existe des craintes archétypales comme au Moyen Âge avec les épidémies de l'époque (peste). En tant que médecin, je considère que les mesures complètes et dures sont correctes et nécessaires. Je me souviens de la vaccination obligatoire antérieure contre la variole éradiquée aujourd'hui. Malheureusement, il n'existe actuellement aucune vaccination contre l'épidémie de corona.

Dr.Med, Helmut Möhring, Wehrheim

Moins de voyages serait bien

C'est un miracle que quelque chose comme cela ne se soit pas produit beaucoup plus tôt, car des dizaines de millions de personnes voyagent chaque jour en raison du transport aérien mondial. Je ne comprends pas la critique des mesures prises par le gouvernement chinois: le fait que "quelque chose comme ça ne doit pas se produire" est lié à la conviction que pour réussir, il faut toujours tout avoir sous contrôle à tout moment Est impossible. Il y a deux options: l'activité de voyage dans le monde est en baisse parce que les gens sont conscients des risques, ou dans quelques semaines lorsque le sujet aura disparu des gros titres, l'ordre du jour avancera – jusqu'à la prochaine épidémie.

Erich Würth, Munich

© SZ du 15 février 2020