Coronavirus : Coronavirus probablement transférable avec de légers symptômes

16

Ceux qui sont infectés par le virus corona mais qui ne ressentent que de légers symptômes sont probablement encore contagieux. Cela a été rapporté mardi par l'Institut de virologie de la Charité à Berlin et l'Institut de microbiologie de la Bundeswehr après des examens des patients soignés à la Schwabing Clinic de Munich.

Les laboratoires des deux instituts ont constaté dans plusieurs cas que les virus infectieux du nez et du pharynx pouvaient être cultivés par des personnes présentant des symptômes mineurs dans les cultures cellulaires. Les symptômes des patients examinés ressemblaient plus à un rhume inoffensif qu'à une pneumonie grave, dit-on. Les symptômes possibles incluent un mal de gorge, des signes d'une infection aiguë des sinus ou une légère sensation de maladie sans fièvre.

Dans le même temps, les chercheurs ont trouvé des preuves que le nouveau type de coronavirus se multiplie dans le nez et le pharynx ainsi que dans le tube digestif, indépendamment des poumons. Des chercheurs chinois et américains avaient précédemment signalé avoir détecté un génome viral dans des échantillons de selles de personnes malades.

Les instituts rapportent qu'en raison de "la grande importance de ces résultats pour le contrôle de la propagation", ils ont décidé de transmettre ces informations aux autorités sanitaires et au public avant la fin des études scientifiques.

Mais pas sans symptômes

Dans le même temps, cependant, il est devenu connu qu'une conclusion sur les contagions en Bavière était probablement fausse. Tout d'abord, l'étude publiée dans la revue "NEJM" indique que le collègue chinois, chez lequel certains employés d'une entreprise de fourniture de voitures à Stockdorf ont été infectés, n'a présenté aucun symptôme de maladie. Selon un rapport de "Science", ces informations ne provenaient pas de la personne concernée, mais de la dernière infectée. La femme, qui était déjà revenue en Chine, était initialement indisponible. Plus tard, cependant, la femme a précisé, selon "Science", qu'elle avait déjà des courbatures et qu'elle se sentait épuisée lorsqu'elle avait visité l'Allemagne. Elle avait donc pris du paracétamol.

Les autorités bavaroises ont confirmé cette présentation. "Elle avait déjà de légers symptômes, mais elle l'a attribué au décalage horaire", a déclaré à Munich la ministre bavaroise de la Santé, Melanie Huml. "Nous pensons que cela est également crédible", déclare le président du bureau de santé bavarois, Andreas Zapf. La femme n'a été examinée qu'après son retour en Chine après que les symptômes soient devenus plus graves.

Le message de la femme est important car il ne montre pas que les personnes infectées peuvent transmettre le virus sans symptômes. Cependant, cela ne signifie pas qu'un tel transfert est désormais impossible.

Selon la Commission chinoise de la santé, 20 438 patients ont été infectés par le 2019-nCoV pendant l'épidémie jusqu'à présent, 425 sont décédés des suites de l'infection. Il y a actuellement douze infections confirmées en Allemagne; selon les informations officielles, toutes les personnes touchées sont en bonne santé.

Icône: Le miroir