Coronavirus : Coronavirus: la Slovaquie veut une urgence, la République tchèque veut un état d’urgence

25

Exigence stricte de masque de protection à l’intérieur, événements uniquement avec tests Covid: Un certain nombre de mesures corona strictes devraient s’appliquer en Slovaquie à partir de jeudi. La République tchèque veut également le resserrer.

Face à l’augmentation du nombre de nouvelles infections corona en Slovaquie, l’équipe de crise du pays a décidé de déclarer un nouvel état d’urgence. Cela a été annoncé par l’hygiéniste en chef slovaque Jan Mikas lors d’une conférence de presse à Bratislava lundi soir.

Le gouvernement devra certainement se prononcer sur la proposition de l’équipe de crise, ce qui devrait avoir lieu mercredi, a-t-il déclaré. Une urgence existait déjà en Slovaquie lors de la première vague Corona au printemps, mais uniquement pour le secteur de la santé. Cela devrait permettre la mobilisation des agents de santé et interdire aux agents de santé d’être en vacances ou en grève. Maintenant, il devrait s’appliquer à l’échelle nationale et sans restriction à une zone.

L’Autriche ne figure pas sur la liste rouge

Malgré le début de la deuxième vague corona, la Slovaquie ne mettra pas ses pays voisins, l’Autriche et la Hongrie, sur la liste rouge, comme on le craignait depuis des jours. Aucun changement ni aucune restriction n’était prévu dans le régime frontalier, a expliqué Mikas, faisant valoir que la situation en Slovaquie est actuellement presque aussi mauvaise que dans les deux pays voisins.

Cependant, les résultats tant attendus de l’équipe de crise se sont révélés drastiques pour de nombreux groupes de résidents. Le masque obligatoire à l’extérieur sera réintroduit pour toutes les personnes n’appartenant pas au même ménage et si la distance aux étrangers est inférieure à deux mètres.

Dans toutes les zones intérieures, des masques de protection stricts sont obligatoires sans exception, même lors d’activités sportives. Les événements de masse sont complètement interdits, y compris les événements sportifs et culturels, à l’exception des actions dans lesquelles toutes les personnes impliquées, c’est-à-dire les artistes et les spectateurs, peuvent montrer un test Covid-19 négatif. Les seules exceptions sont les mariages, les funérailles ou les baptêmes, qui ne s’appliquent qu’à la cérémonie elle-même et non à la célébration ultérieure.

Les restaurants ou les bars ne seront ouverts que de 6 h 00 à 22 h 00, même les seules installations avec des sièges. Ceux qui n’offrent que des places debout devront fermer. Les ventes à emporter et la livraison de nourriture à domicile sont exclues.

Dans les centres commerciaux, les supermarchés et les magasins individuels, les mêmes mesures sont réintroduites comme elles étaient en place lors de la première vague Corona. Un seul client est autorisé par 10 mètres carrés de zone commerciale, une distance de 2 mètres doit être strictement respectée. La désinfection des mains ou des gants doit être proposée à l’entrée et des masques de protection sont un must absolu, qui doit être vérifié par le service de sécurité.

Une grande partie des mesures entreront en vigueur à partir du 1er octobre, d’autres règles strictes pourraient suivre.

Record quotidien vendredi dernier

En comparaison avec d’autres pays européens, la Slovaquie a jusqu’à présent été largement épargnée par l’épidémie corona. Jusqu’à présent, seulement environ 9 300 personnes infectées ont été enregistrées, il y a eu un total de 44 décès. Depuis fin août, cependant, un record après l’autre a été enregistré, vendredi dernier il y avait un record quotidien absolu avec 552 nouvelles infections confirmées.

La Slovaquie a désormais dépassé la limite critique de 40 nouvelles infections corona pour 100 000 habitants en 14 jours, a annoncé le ministre de la Santé, Marek Krajci. Le nombre de reproduction de Covid-19 en Slovaquie est passé de 1,156 à 1,206 et le nombre de personnes infectées augmente de façon exponentielle. Le chef de service a averti qu’il ne faudrait qu’une trentaine de jours pour que le nombre de personnes hospitalisées dans les hôpitaux réagisse.

La République tchèque veut à nouveau l’état d’urgence

Compte tenu de l’augmentation du nombre de corona, la République tchèque souhaite également imposer à nouveau l’état d’urgence. C’est certainement nécessaire, a déclaré lundi soir le Premier ministre Andrej Babis du parti populiste ANO sur la chaîne de télévision Nova. Il suppose que le cabinet tiendra une session extraordinaire à Prague mercredi pour décider de cette étape.

L’état d’urgence était en place pendant deux mois au printemps et a expiré à la fin du mois de mai. Entre autres, il permet au gouvernement de suspendre les droits civils tels que la liberté de réunion. Les tribunaux peuvent également imposer des peines plus sévères.

En République tchèque, des élections régionales et des élections complémentaires doivent avoir lieu vendredi et samedi dans un tiers des circonscriptions du Sénat, la chambre haute du parlement. Le gouvernement avait récemment exclu un report. Un couvre-bouche et un couvre-nez doivent être portés lors du vote.

Au cours des 14 derniers jours, la République tchèque a enregistré le plus grand nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants en Europe après l’Espagne et la France. Dimanche, 1305 cas ont été ajoutés, selon les données officielles. C’était la plus forte augmentation un dimanche depuis le début de la pandémie. Le nombre de décès liés à une maladie Covid-19 a dépassé le seuil de 600. L’Allemagne a émis un avertissement de voyage pour l’ensemble de la République tchèque, l’Autriche pour la capitale Prague.

(QUOI)