Coronavirus : Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde samedi

11

Le dernier:

L’administrateur en chef de la santé publique du Canada appelle à un «effort collectif» pour endiguer le pic du COVID-19 et alléger le fardeau des travailleurs essentiels.

«Aux travailleurs essentiels – de ceux qui cultivent nos produits alimentaires et gardent les épiceries approvisionnées en fournitures essentielles aux travailleurs de la santé et de la santé publique qui fournissent des soins et des services aux Canadiens – merci de votre engagement à faire fonctionner notre société,» Dre Theresa Tam a déclaré samedi dans un communiqué.

« Beaucoup d’entre vous sont en première ligne depuis le début, vous mettant en danger », a-t-elle déclaré. « En tant qu’individus, nous avons un rôle important à jouer pour minimiser le fardeau du COVID-19 sur les travailleurs essentiels. »

Tam a de nouveau exhorté les Canadiens à adhérer aux directives de santé publique, telles que l’éloignement physique, le lavage des mains, le port d’un masque facial et l’utilisation de l’application COVID Alert.

Une notification d’exposition de l’application COVID Alert a incité la vice-première ministre Chrystia Freeland à révéler samedi qu’elle s’isolait d’elle-même.

Freeland a déclaré sur Twitter qu’elle avait été testée et son bureau a réitéré qu’elle resterait isolée jusqu’à ce qu’elle reçoive les résultats de son test.

Dans un tweet de suivi, Freeland a encouragé les Canadiens à utiliser l’application de notification d’exposition, qui permet aux gens de signaler un résultat de test positif.

L’application a été lancée fin juillet et a été initialement conçue pour envoyer des alertes à tous les utilisateurs qui étaient en contact prolongé avec une personne infectée au cours des 14 derniers jours.

Il y a eu environ 4,9 millions de téléchargements de l’exposition fédérale au COVID-19 application de notification jusqu’à présent, 2939 Canadiens l’utilisant pour enregistrer un test de coronavirus positif. L’Alberta et la Colombie-Britannique sont les deux dernières provinces qui n’ont pas encore activé l’application.

REGARDER | Pourquoi Alta., BC n’a pas adopté l’application COVID Alert:

Seuls cinq millions de Canadiens ont téléchargé l’application COVID Alert en trois mois, en partie parce qu’elle n’est pas active en Alberta et en Colombie-Britannique. Les responsables de la Colombie-Britannique souhaitent que l’application donne plus d’informations sur l’exposition au COVID-19 alors que l’Alberta a été retardée par sa propre application. 1:57

Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé que l’application avait été mise à jour pour permettre aux utilisateurs signalant un résultat positif d’entrer la date de leur test ou la date à laquelle leurs symptômes ont commencé.

« Il est important de noter que l’application COVID Alert peut désormais informer les utilisateurs de l’exposition potentielle à des cas pendant la période où les personnes testées positives étaient les plus contagieuses », a écrit Santé Canada dans un communiqué. «Cela s’alignera plus étroitement sur les directives de santé publique actuelles, car les individus sont susceptibles d’être les plus contagieux deux jours avant l’apparition des symptômes chez les personnes symptomatiques.

Les nouvelles fonctionnalités sont facultatives et les données supplémentaires ne seront pas partagées avec le gouvernement ni avec qui que ce soit d’autre, a déclaré le ministère.


Ce qui se passe dans le reste du Canada

À 16 h HE samedi, le Canada comptait 234511 cas confirmés ou présumés de coronavirus. Les provinces et les territoires ont indiqué 195 876 ​​comme récupérés ou résolus. Un décompte de décès de CBC News basé sur des rapports provinciaux, des informations régionales sur la santé et des reportages de CBC s’élevait à 10 136.

Saskatchewan a annoncé samedi 78 nouveaux cas. Pendant ce temps, la police de Moose Jaw a condamné une personne à une amende de 2 800 $ pour avoir prétendument organisé une fête «dépassant largement» la limite de 15 personnes de la province pour les rassemblements privés.

Manitoba vu 349 nouveaux cas, ainsi que deux autres morts. L’un des décès – une femme dans ses 90 ans – est lié à une éclosion au foyer de soins personnels Maples à Winnipeg. L’autre personne décédée était une femme dans la cinquantaine.

Ontario ajoutée 1015 cas du COVID-19, atteignant quatre chiffres pour les nouvelles infections pour la deuxième fois seulement. La plus grande province du Canada avait signalé 1 042 cas le 25 octobre.

Québec signalé 1 064 nouveaux cas. Le premier ministre François Legault exhorte les tricheurs à garder leur distance physique et à suivre les directives de santé publique lorsqu’ils font la tournée d’Halloween.

PHOTOS | Les Montréalais célèbrent Halloween au milieu d’une pandémie:

Nouvelle-Écosse enregistré cinq nouvelles infections, ce qui porte le total des cas actifs à deux chiffres pour la première fois depuis juin. Il y a maintenant 11 cas actifs du virus dans la province.

Dans Terre-Neuve-et-Labrador, Vale a annoncé un cas présumé sur le site minier de Voisey’s Bay, dans le nord du Labrador, le ministère de la Santé s’efforçant d’effectuer des tests supplémentaires.

Dans Nouveau-Brunswick, une école de Woodstock a annoncé un cas de COVID-19. Townsview School, qui compte environ 600 élèves de la maternelle à la 8e année. restera ouvert lundi alors que les responsables de la santé effectuent la recherche des contacts.

Dans Yukon, le territoire a rapporté vendredi son première mort. Le médecin hygiéniste en chef du Yukon, le Dr Brendan Hanley, a déclaré que la personne était «plus âgée» et souffrait de «problèmes de santé sous-jacents importants».


Ce qui se passe dans le monde

Une base de données maintenue par l’Université Johns Hopkins estime le nombre cumulé de cas de COVID-19 signalés dans le monde depuis le début de la pandémie à plus de 45,7 millions samedi matin, dont plus de 29,7 millions de cas répertoriés comme guéris. Le bilan des morts rapporté par l’université basée aux États-Unis s’élevait à plus de 1,1 million.

Dans L’Europe , La Grande-Bretagne a dépassé samedi le million de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie. Le sombre jalon intervient alors que le Premier ministre Boris Johnson a annoncé que l’Angleterre entamerait jeudi un verrouillage d’un mois pour enrayer une épidémie de coronavirus en hausse.

REGARDER | L’Angleterre entrera dans le deuxième verrouillage alors que les cas britanniques dépassent le million:

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé un nouveau verrouillage d’un mois pour l’Angleterre. Il dit que les taux actuels d’infection au COVID-19 menacent de submerger les hôpitaux en quelques semaines sans intervention. 2:34

Dans Asie, La Chine a signalé six nouveaux cas confirmés dans une épidémie au Xinjiang, portant le total à 51 dans la région de l’extrême ouest. L’épidémie dans le comté de Shufu, près de la ville de Kashgar, semble être liée à une usine de confection qui emploie 252 personnes. et a depuis été scellée.

dans le Amériques, Les autorités sanitaires fédérales américaines ont mis fin samedi à une commande d’interdiction de navigation sur les navires de croisière. Les Centers for Disease Control and Prevention ont également annoncé de nouvelles règles pour l’industrie, telles que les armateurs testant tous les passagers et l’équipage au début et à la fin de tous les voyages, qui sont limités à sept jours.

Dans Afrique, Le Kenya a rejoint l’essai clinique mondial du candidat vaccin de l’Université d’Oxford. Le candidat vaccin, connu sous le nom de ChAdOx1 nCoV-19, a été développé conjointement avec AstraZeneca et est en cours d’évaluation dans quatre pays: la Grande-Bretagne, l’Afrique du Sud, le Brésil et maintenant le Kenya.