Coronavirus : Coronavirus à New York: 2 autres cas possibles dans la ville sont identifiés

28

Un jour après que les autorités sanitaires de la ville de New York ont ​​déclaré qu’une femme avait été hospitalisée pour le premier cas suspect de nouveau coronavirus dans la ville, les autorités ont annoncé dimanche que deux autres patients pourraient également être infectés par le virus.

Les échantillons des trois patients doivent d'abord être testés dans un laboratoire d'Atlanta dirigé par les Centers for Disease Control and Prevention pour déterminer si l'un des patients a effectivement le nouveau coronavirus.

Le délai d'exécution pour recevoir les résultats est généralement d'au moins 36 heures, mais souvent plus long. Les services de santé locaux ne sont pas encore en mesure de dépister eux-mêmes la nouvelle maladie.

Mais en fonction d'un certain nombre de facteurs – le type de symptômes; les récents voyages des patients en Chine; et l'exclusion de la grippe et de certaines autres maladies courantes par le biais de tests – les autorités sanitaires de New York prennent très au sérieux la possibilité que ces patients soient infectés par le virus.

Le nouveau virus serait originaire de la ville chinoise de Wuhan à la fin de l'année dernière, et il s'est maintenant étendu à au moins 23 autres pays. Plus de 17 000 personnes ont été infectées – la grande majorité en Chine – et le nombre de morts a dépassé 360.

Au cours des deux dernières semaines, la ville de New York s'est préparée à l'arrivée de la nouvelle maladie, alors que des cas isolés ont commencé à apparaître ailleurs dans le pays – d'abord à l'ouest, puis dans l'Illinois et le Massachusetts.

La vue de personnes portant des masques chirurgicaux alors qu'elles montent dans le métro est devenue plus courante. Les élèves se sont présentés à l'école avec des masques. Les célébrations du Nouvel An lunaire dans les quartiers chinois de la ville ont été plus rares qu’au cours des années précédentes, voire annulées dans certains cas.

Les autorités sanitaires de la ville de New York ont ​​publié peu d'informations sur les trois patients. Bien que les autorités aient déclaré que chacun se trouvait récemment en «Chine continentale», les autorités n'ont pas indiqué exactement où se trouvait la Chine.

Le premier patient a été décrit comme une femme de moins de 40 ans qui séjournait seule dans un hôtel de New York. Elle est tombée malade environ deux jours après son arrivée aux États-Unis. Tard vendredi soir, elle a été amenée en ambulance au Bellevue Medical Center, sur le côté est de Manhattan. Le commissaire à la santé de la ville, le Dr Oxiris Barbot, a déclaré que les symptômes de la femme comprenaient une fièvre, une toux et un écoulement nasal.

La femme a été la première patiente de New York à recevoir des échantillons au C.D.C. pour tester. Les autorités de santé publique de la ville ont annoncé son cas samedi soir et l'ont qualifiée de «patiente sous enquête». Les autorités ont averti qu'elle ne serait peut-être pas infectée par le nouveau virus.

Dimanche soir, le Département de la santé et de l'hygiène mentale de la ville de New York a annoncé deux autres cas possibles. Les deux patients ont plus de 60 ans, ont indiqué les autorités. L'un est actuellement au Flushing Hospital Medical Center, l'autre est à NewYork-Presbyterian Queens. Les deux hôpitaux sont à Flushing, Queens.

Au cours des deux dernières semaines, le Département de la santé de New York a cherché à rassurer le public et à encourager les gens à poursuivre leur routine quotidienne. Ceux qui ont récemment voyagé de Wuhan ou d'ailleurs en Chine ont été informés qu'il n'était pas nécessaire de s'auto-mettre en quarantaine tant qu'ils se sentaient bien et étaient sans symptômes.

Mais le gouvernement fédéral a émis de nouvelles restrictions, notamment une politique de quarantaine qui est entrée en vigueur à 17 heures. Heure de l'Est dimanche.

Cette politique interdit à la plupart des ressortissants étrangers qui ont séjourné en Chine continentale au cours des 14 derniers jours d'entrer aux États-Unis. Les citoyens américains qui sont allés dans la province du Hubei – Wuhan est la capitale du Hubei – seront placés en quarantaine obligatoire à leur entrée aux États-Unis, ou directement dans un hôpital s'ils se révèlent «symptomatiques», a déclaré Rick Cotton, le directeur exécutif de l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, qui exploite les aéroports internationaux Kennedy, La Guardia et Newark Liberty International.

Les citoyens américains qui reviennent d'ailleurs de Chine seront invités à surveiller eux-mêmes leur santé et seront "soumis à des restrictions sur les mouvements à l'extérieur de leurs maisons", a déclaré M. Cotton.