Conduite semi-autonome. Mercedes rendra le niveau 3 disponible en mai

Conduite semi-autonome.  Mercedes rendra le niveau 3 disponible en mai

Mercedes-Benz vient de franchir une étape importante dans le domaine de la conduite autonome, en devenant le premier constructeur automobile à proposer le niveau 3 de conduite semi-autonome dans les véhicules de série. Quelque chose qui sera disponible à partir de ce mois de mai, dans les modèles haut de gamme de la marque de Stuttgart, même si et pour l’instant, uniquement en Allemagne.

Baptisée Drive Pilot, cette nouvelle technologie sera disponible sur le marché allemand à partir du 17 mai, au prix de 5 000 €. Car, pour installer cette nouvelle technologie, les clients, qui auront forcément une Classe S ou EQS, devront également disposer du Driver Assistance Package Plus dans leur voiture, en option au prix de 2 430 €.

Bien qu’il ne soit pas exactement bon marché, Mercedes garantit que Drive Pilot garantit une « automatisation conditionnelle », ce qui signifie que le système doit être capable de « gérer tous les aspects liés à l’acte de conduire, en gardant le conducteur toujours disponible pour reprendre la conduite, si on le lui demande ». faites-le ».

Conduite semi autonome Mercedes rendra le niveau 3 disponible en mai

Mais, et surtout, comme le note SAE International, qui a décidé de donner à la technologie une « certification internationale valide », le fait que le conducteur est dispensé de la surveillance permanente du véhicule, sous certaines conditions.

Avec une portée (encore) limitée

Parmi les situations prévues qui permettront l’utilisation de Drive Pilot, il y a « des situations de trafic intense ou de congestion, dans des zones autoroutières prédéfinies dont la vitesse, en Allemagne, est limitée à 60 km/h ». Qui, bien que limitant la portée du système lui-même, en termes d’utilisation, sont aussi, selon Mercedes, les événements dans lesquels la conduite devient effectivement plus stressante. Avec une technologie permettant aux conducteurs de « se détendre, jouer ou même travailler, pendant que la voiture roule toute seule ».

D’autre part, et pour atteindre cet objectif, Mercedes équipée du Drive Pilot disposera de capteurs LiDAR, de caméras, de radars et de systèmes à ultrasons, en plus d’un système de navigation de haute précision, avec un positionnement au millimètre près ! Ceci, afin que le véhicule sache exactement où il se trouve et quels obstacles se trouvent à proximité.

la sécurité d’abord

En parallèle, et parce que la sécurité des voitures et des passagers est primordiale, il y a encore plusieurs licenciements. Le plus important étant la garantie qu’en cas de dysfonctionnement du système, celui-ci est en mesure de transférer la conduite, en toute sécurité, à la personne assise sur le siège du conducteur.

Si le conducteur présumé ne réagit pas aux demandes du système, dans les dix prochaines secondes, Drive Pilot immobilisera automatiquement le véhicule, préservant la sécurité de la voiture elle-même et des occupants.

Dans la phase initiale, avec des opérations limitées à un peu plus de 13 000 km de autoroutes Entreprises allemandes, la chose la plus certaine est que, il ne faudra pas longtemps, pour que le Drive Pilot voit ses performances prolongées, pour bien plus de kilomètres d’autoroute. Mercedes réfléchit déjà à son application dans d’autres pays et continents, comme c’est le cas de certains États nord-américains, comme la Californie ou le Nevada, vers la fin de cette année.