Combustion… et VE. Alfa Romeo lève le voile sur son prochain SUV

Combustion… et VE.  Alfa Romeo lève le voile sur son prochain SUV

Après la présentation du Tonale, le nouveau SUV de la marque Arese pour le segment C, Alfa Romeo a officiellement dévoilé plus d’informations sur ce que sera son troisième et prochain modèle du genre. A savoir, qu’il sera entièrement électrique.

Dans une interview accordée à Automotive News Europe, c’est le nouveau PDG d’Alfa Romeo lui-même, le Français Jean-Phillipe Imparato, qui a décidé de révéler plusieurs des aspects les plus importants d’un modèle qui, une fois sur le marché, deviendra le troisième proposition du genre. , après Stelvio et maintenant Tonale, sur la lmise en place de la marque Arese.

Alors et à propos de ce nouveau SUV, Imparato a confirmé que, non seulement il adoptera un positionnement en dessous de celui auquel le Tonale est destiné, le segment C, mais aussi la possibilité de pouvoir s’appeler Brennero.

Une des esquisses déjà connues de ce que pourrait devenir le futur Brennero
Une des esquisses déjà connues de ce que pourrait devenir le futur Brennero

Avec son arrivée sur le marché, selon le même responsable, prévue pour 2024, l’Alfa Romeo Brennero se présentera comme la première proposition 100% électrique de la marque italienne, bien qu’elle dispose également de versions à moteur à combustion. Qui, d’ailleurs, atteindra même les concessionnaires en premier, puisque le VE n’est prévu que pour 2025. C’est précisément l’année à partir de laquelle Alfa Romeo prévoit de commencer à lancer uniquement des modèles 100 % électriques.

Avec des armes pointées sur BMW

Par ailleurs, après avoir déjà réalisé quelque chose de similaire, lors de son passage chez Peugeot, Jean-Philippe Imparato a également annoncé son intention de repositionner Alfa Romeo, notamment en termes de prix, en se concentrant davantage sur la rentabilité que sur les volumes.

Comme exemple à suivre, le Français pointe du doigt BMW, avec laquelle il entend d’ailleurs rivaliser, en termes de prix, sur les segments où les deux marques sont présentes. Ceci, également dans le but d’atteindre la parité en termes de coûts de production, en quelques années seulement.

Cinq nouveaux modèles en route

En attendant, et en même temps qu’elle poursuit ce repositionnement, Alfa Romeo prépare une forte offensive produit, qui comprendra au moins cinq nouveaux modèles. A commencer par le Tonale déjà présenté, et deux autres seront les remplaçants de Giulia et Stelvio. Ces deux derniers sont également le résultat de la décision de la marque italienne d’arrêter la plateforme Giorgio.

L'Alfa Romeo Giulia, ici dans sa version la plus... radicale, fait partie des modèles qui seront concernés par cette nouvelle offensive produit
L’Alfa Romeo Giulia, ici dans sa version la plus… radicale, fait partie des modèles qui seront concernés par cette nouvelle offensive produit

Quant au quatrième modèle, il devrait s’agir du nouveau SUV électrique, pour l’instant, connu sous le nom de Brennero, tandis que le cinquième est toujours plongé dans une mer de questions, car Alfa Romeo n’a toujours pas décidé quoi faire.

La possibilité est, par exemple, la création d’un nouveau modèle plus ciblé sur le marché nord-américain, ce qui correspondra à l’intention déjà annoncée par Imparato de mettre Alfa Romeo en concurrence hors d’Europe.

En revanche, il ne faut pas oublier qu’Alfa Romeo a déjà annoncé son intention de présenter au moins une nouveauté par an, jusqu’en 2030, en mettant à jour un modèle existant.