C’est adieu au HEMI V8. Dodge décrète la fin des muscle cars dès 2023

C'est adieu au HEMI V8.  Dodge décrète la fin des muscle cars dès 2023

Surtout si vous êtes fan de voitures musclées Américains, on vous dit tout de suite que vous n’aimerez pas cette nouvelle : Dodge a décidé de mettre un terme à toutes les versions Hellcat, équipées de l’impressionnant bloc Hemi V8. Déjà fin 2023.

Bien que déjà la cible de rumeurs allant dans le même sens, la vérité est que la confirmation n’est apparue que maintenant, suite à une interview du PDG de Dodge, Tim Kuniskis, sur le site nord-américain Motor Authority.

S’exprimant lors du Salon de l’auto de Los Angeles, qui se déroule actuellement, c’est Kuniskis lui-même qui a assuré qu’« il ne reste plus que deux ans pour qu’un client puisse acheter un Hellcat. A partir de là, ils deviennent l’histoire ! ».

Dodge Charger SRT Hellcat
Dodge Charger SRT Hellcat

Dans ces déclarations, le PDG de Dodge a expliqué que le célèbre bloc Hemi V8, qui annonce actuellement, dans sa version standard, 500 ch de puissance et 644 Nm de couple, restera en vente « jusqu’à fin 2023 ». Car le décès désormais annoncé est dû, en partie, aux « amendes » résultant des émissions, qui sont actuellement appliquées aux moteurs comme celui qui équipe les versions Charger ou le Challenger SRT Hellcat.

D’ailleurs, et selon le site de MotorTrend, l’affaire est beaucoup plus préoccupante, puisque, comme le mentionne également le site nord-américain, « Dodge verse l’eau du bain avec le bébé à l’intérieur ».

Pour justifier cette idée, le fait que le principal responsable de Dodge suppose que ce ne seront pas seulement les versions Hellcat, mais « toutes les voitures Dodge du genre que nous connaissons aujourd’hui et qui sortiront de la production, au plus tard, lorsque nous atteindre 2024″.

1637689507 85 Cest adieu au HEMI V8 Dodge decrete la fin des

Quant aux Charger et Challenger, Tim Kuniskis avance qu’elles finiront par être remplacées par « de nouveaux modèles, conçus à partir de nouvelles plateformes ». L’Américain se refusant toutefois à dire si ces nouveaux modèles conserveront ou non les fameuses appellations.

Une muscle car… électrique ?!

La publication rappelle également que ces décisions résultent de la nouvelle stratégie « Never Lift » que Dodge met en œuvre depuis un certain temps. Et cela, d’ailleurs, ne manque pas de contempler le concept nord-américain de « muscle car »… électrique.

En fait, cette nouvelle proposition est déjà sur le point de découvrir le jour, l’actualité précisant même qu’elle sera lancée sur le marché dans quatre ou cinq mois. Ceci, après avoir déjà été prévu, à travers quelques teasers, en ce début d’année, et que nous reproduisons ici.

Le teaser qui "annonce" la future muscle car électrique de Dodge
Le teaser qui « annonce » le futur voiture de muscle Dodge électrique

Accompagnant ce nouveau muscle car zéro émission, la « promesse » de présenter, encore et à court terme, une version hybride rechargeable, dont le passage en production ne devrait toutefois intervenir que vers la fin 2022.

Enfin, et également dans des déclarations à MotorTrend, le PDG de Dodge a également promis « un modèle très, très important, d’ici la fin de cette année ». Qui, pourtant, n’est peut-être pas un SUV, même avec le Durango sans garanties de continuité.