Car même les légendes n’y échappent pas. Mercedes présente le concept EQG à Munich

Car même les légendes n'y échappent pas.  Mercedes présente le concept EQG à Munich

Parce que la mobilité électrique promet de ne laisser personne – ou presque… – hors de cause, Mercedes-Benz a annoncé, à l’occasion de l’ouverture du Salon international de l’automobile de Munich, quel sera très probablement l’avenir de l’emblématique Classe G – elle appelle- si EQG Concept, il est 100% électrique et devrait arriver dès 2025.

A l’heure où Mercedes-Benz accélère profondément, vers la transformation électrique de sa gamme, il semble déjà certain que, celui qui est aussi l’un des derniers « dinosaures » à combustion, le tout-terrain Classe G, ne le sera pas. exclu de cette révolution.

Au contraire, et comme la marque vedette vient de le montrer, au Salon international de l’automobile de Munich, en Allemagne, le modèle rencontrera une variante 100 % électrique en 2025, anticipée par un prototype, baptisé, justement, EQG Concept. Proposition qui, garantit Mercedes, est déjà très proche de ce que sera le modèle de production.

Mercedes-Benz EQG Concept
Mercedes-Benz EQG Concept

Sur l’EQG Concept lui-même, les modifications, sur le plan esthétique, sont subtiles, couvrant principalement des finitions lumineuses, une calandre fermée avec l’étoile 3D, des jantes en aluminium de 22 pouces (sur mesure) et un coffre de rangement à la place de la pièce de rechange. pneu, réalisé à l’image d’une wallbox.

Par ailleurs, la marque vedette met également en avant la calandre de toit, qui abrite une bande LED à l’avant, comme pour suggérer le potentiel de cette proposition 100 % électrique pour « les aventures tout-terrain les plus exigeantes ».

Mercedes-Benz EQG Concept
Mercedes-Benz EQG Concept

Conservant le même châssis et la même suspension indépendante à l’avant, avec essieu rigide à l’arrière, des frères à moteur thermique, l’EQG s’annonce comme un « tout-terrain sans compromis », grâce aussi, et selon Mercedes, à un composite groupe motopropulseur par quatre moteurs électriques et une batterie, intégrés dans le châssis afin de garantir un centre de gravité plus bas, ce qui, au contraire, augmentera la capacité tout-terrain du modèle.

Quant aux moteurs, installés sur les roues et contrôlés individuellement, mais dont Mercedes n’a pas voulu dévoiler la puissance combinée, pour l’instant, ils s’appuient sur une boîte de vitesses à deux vitesses, comme un moyen de garantir des vitesses élevées et basses. Dans le même temps, le couple instantané assurera « une puissance de traction et un contrôle énormes », ce qui rend l’EQG particulièrement adapté pour affronter des terrains escarpés et des accidents, ou même remorquer de lourdes charges.

Mercedes-Benz EQG Concept
Mercedes-Benz EQG Concept

Egalement comme dernier test à réussir, la version de série de la Mercedes EQG affrontera la légendaire piste d’essai de Schöckl Mountain, encore sous forme de prototype et avant sa présentation finale. Quelque chose que, soit dit en passant, la génération actuelle du modèle W463 a également dû surmonter.

Commentant le lancement de cette première Classe G électrique, le directeur de recherche de Mercedes-Benz Markus Schäfer s’en est réjoui, rappelant que « nous voulons inciter nos clients à passer à la mobilité électrique avec des produits convaincants. Une icône comme la Classe G remplit parfaitement cette tâche.

Mercedes-Benz EQG Concept
Mercedes-Benz EQG Concept