Avec plate-forme extensible. Audi dévoile le caméléon Skysphere Concept

Avec plate-forme extensible.  Audi dévoile le caméléon Skysphere Concept

Après les teasers, Audi vient de dévoiler, en intégralité, le premier des trois concepts avec lesquels elle entrevoit ce que seront les voitures du futur, de la marque aux quatre anneaux. A commencer par le Skysphere Concept, un superbe roadster biplace 100 % électrique, dont la capacité à augmenter l’empattement en fait un caméléon dans les concepts.

Dévoilée pour la première fois dans toute sa splendeur, l’Audi Skysphere Concept bénéficie de cet avantage de pouvoir augmenter ou raccourcir l’empattement pour devenir à la fois une Grand Tourisme autonome et confortable et une voiture de sport de luxe à vocation particulière pour les performances dynamiques. Et, tout, soulignez-vous, sur simple pression d’un bouton.

Créé au studio de design d’Audi à Malibu, aux États-Unis, par le responsable Gael Buzyn et son équipe, le Skysphere Concept commence cependant à surprendre, même dans son esthétique extérieure. Avec des détails, comme les portes à charnières arrière, rappelant le roadster Horch 853 des années 30. À quoi l’équipe a ensuite ajouté un design global futuriste, notamment par l’intégration d’éléments qui, garantit le constructeur, s’intégreront dans le futur véhicules de production.

L'Audi Skysphere Concept s'inspire du Horsch 853 des années 30, bien qu'interprété de manière futuriste.
L’Audi Skysphere Concept s’inspire du Horsch 853 des années 30, bien qu’interprété de manière futuriste.

Avec une calandre complète, remplissant un avant qui commence un long capot avant, plusieurs LED créent des séquences d’éclairage exclusives, avec Skysphere montrant également un pare-brise incliné, intégré dans un profil musclé, et avec des roues de 23″ de conception aérodynamique et inspirée par le roues à rayons d’antan. Derrière les appuie-tête, un espace ouvert annonce le logement d’une capote.

Enfin, sur le pont arrière, un panneau vitré recouvrant le coffre à bagages, tandis que plusieurs unités LED, dans la zone concave, reflètent l’avant.

Avec empattement extensible

Cependant, vraiment surprenante est la capacité presque caméléon de l’Audi Skysphere Concept à élargir l’empattement, dans un mouvement dans lequel les ailes avant et même le capot avancent. Gagner un nouvel élément décoratif, juste devant le pare-brise, qui jusque-là restait caché.

Avec plate-forme extensible, l'Audi Skysphere Concept gagne 250 mm entre le pare-brise et l'essieu avant en mode GT
Avec plate-forme extensible, l’Audi Skysphere Concept gagne 250 mm entre le pare-brise et l’essieu avant en mode GT

Avec cette croissance de 250 mm en longueur totale, le concept mesure désormais, mode GT activé, 5,19 mètres, soit autant qu’une A8 Long. En mode Sport, la longueur se raccourcit à 4,94 mètres, tout en conservant l’imposante largeur de 2,00 mètres, ainsi qu’une hauteur de 1,23 m.

Électrique, bien sûr !…

Côté propulsion, l’option pour un seul moteur électrique, disposé sur l’essieu arrière, délivrant 632 ch de puissance et 750 Nm de couple. Des valeurs qui, entre autres avantages, vous permettent d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4 secondes.

Audi Skysphere est un concept de propulsion 100 % électrique
Audi Skysphere est un concept de propulsion 100 % électrique

Equipée d’une batterie d’au moins 80 kWh, positionnée juste derrière l’habitacle, l’Audi Skysphere Concept peut également recevoir des modules supplémentaires, dont l’intégration se fait sous le tunnel central et entre les sièges, commençant ainsi à annoncer une autonomie exclusivement électrique au-dessus de 500 km WLTP . C’est aussi le résultat d’un poids brut d’environ 1 800 kg, dont 60 % sur l’essieu arrière.

La Skysphere utilise également la dernière version de la suspension pneumatique adaptative à trois chambres d’Audi, basée sur une géométrie à double triangle, la voiture étant capable de réduire la garde au sol de 10 mm, ainsi que de modifier les caractéristiques de conduite.

Les portes ouvrantes anti-trace sont l
Les portes ouvrantes anti-trace sont l’un des aspects « importés » du Horsch 853

En effet, dans ce même domaine, la présence d’un système de quatre roues directionnelles, ainsi que d’un système direction par fil entièrement personnalisable.

Il dispose également d’une cabine configurable.

Mais si, à l’extérieur, l’Audi Skysphere Concept parvient à faire varier les dimensions entre un Grand Tourer et un Sport, une telle qualité finit par avoir ses réflexes caméléon, également à l’intérieur de l’habitacle. Cela varie entre un intérieur plus spacieux, sans volant ni pédales, et avec un immense écran d’infodivertissement de 1 415 mètres couvrant tout le tableau de bord, en mode GT de conduite autonome, tandis qu’en mode Sport, un environnement où l’on dispose d’un volant et les pédales, tandis qu’une partie du tableau de bord se déplace, avec la console centrale, vers le conducteur, pour créer un cockpit.

Audi Skysphere Concept en configuration Sport, avec volant et console
Audi Skysphere Concept en configuration Sport, avec volant et console

Enfin, et toujours à l’intérieur, un design inspiré du Art Déco, avec des sièges confortables, en plus d’un rembourrage d’origine écologiquement durable.

Passer au marketing ?

Malheureusement, et du moins pour l’instant, la réponse d’Audi semble être non. Pourtant, le porte-parole d’Audi ne manque pas de rappeler le dicton bien connu « Ne jamais dire jamais ».

Cependant, au moins pour le moment, l’Audi Skysphere Concept n’est « qu’un concept », qui cherche à montrer tout ce qui est possible à réaliser, même si et dans le cas de l’empattement extensible, nécessitant quelques années de développement, donc qu’il est possible de respecter les règles de sécurité.

Eblouissante, l'Audi Skysphere a peu de chances de devenir un modèle de série... pour des raisons de sécurité
Éblouissante, l’Audi Skysphere a peu de chances de devenir un modèle de série… pour des raisons de sécurité

Au contraire, des solutions telles que la calandre lumineuse unique ou le traitement de surface spécial de la carrosserie sont des développements qu’Audi promet d’adopter dans les futurs modèles de production.

Quant à la conduite autonome de niveau 4, il est prévu qu’elle soit disponible dans les véhicules de série, à partir de la seconde moitié de cette décennie.

qu’est-ce qui vient (encore)

En attendant, après la présentation de Skysphere, Audi prépare déjà les deux prochains concepts qui seront présentés : la limousine Grandsphere, prévue pour fin 2021, et la berline Urbansphere, dont l’arrivée devrait avoir lieu au cours de la prochaine année 2022.