Avec le soutien d’Audi et Porsche. Lamborghini prépare Gran Turismo 2+2 EV

Avec le soutien d'Audi et Porsche.  Lamborghini prépare Gran Turismo 2+2 EV

Après avoir présenté en début d’année la stratégie Direzione Cor Tauri, avec laquelle elle prévoit d’atteindre fin 2024 avec sa gamme entièrement électrifiée, Lamborghini pourrait désormais préparer son premier modèle 100 % électrique (EV) : une Gran Turismo, conçu dans une configuration 2+2, qui devrait arriver sur le marché en 2025 ou 2027.

La nouvelle a été avancée par North American Automotive News, rappelant que cette nouvelle stratégie comprend également le lancement d’un nouveau et quatrième modèle, que Lamborghini a supposé avoir l’intention de faire connaître dans la seconde moitié de la décennie. C’est-à-dire à partir de 2025.

Bien que, pour l’instant, on en sache peu sur ce nouveau modèle, la même publication garantit que cette nouvelle Lamborghini, conçue avec les lignes d’une Gran Turismo et dans une configuration de deux sièges à l’avant et seulement deux à l’arrière (2+2 ), sera déjà développé. Avec la particularité que non seulement Lamborghini soit impliquée dans cet effort, mais aussi Audi et Porsche, deux autres marques de l’univers Volkswagen.

Présentée en 2008 au Mondial de l'Auto de Paris, la Lamborghini Estoque était une étude pour une future Gran Turismo.  Ce sera?...
Présentée en 2008 au Mondial de l’Auto de Paris, la Lamborghini Estoque était une étude pour une future Gran Turismo. Ce sera?…

Enfin, l’actualité indique que le premier Lamborghini EV sera basé sur la nouvelle Scalable Systems Platform (SSP) déjà annoncée, qui remplacera, au sein du groupe Volkswagen, non pas une, mais plusieurs architectures actuellement utilisées : MQB, MSB, MLB, MEB et EPI.

D’ailleurs, Volkswagen a déjà annoncé que cette nouvelle plateforme devrait être prête en 2026, présentant comme caractéristique dominante le fait qu’elle soit « hautement évolutive ». Permettant donc, et selon les prévisions du constructeur allemand, que plus de 40 millions de véhicules puissent venir l’utiliser, tout au long de sa durée de vie.

Lors de l’annonce de cette nouvelle plateforme, c’est le PDG d’Audi, Markus Duesmann, qui a assuré que, « introduire SSP, c’est mettre en avant nos atouts en termes de plateformes et développer notre capacité à maximiser les synergies entre segments et marques. A terme, notre SSP permettra de réduire significativement la complexité en termes de mécatronique » ainsi que « en CAPEX [despesas de capital], Recherche et Développement et coûts unitaires, par rapport à d’autres solutions, telles que MEB ou PPE ». Permettre également au groupe « d’atteindre ses objectifs financiers ».