Après un road trip difficile. Le PDG du groupe Volkswagen critique le réseau Ionity

Après un road trip difficile.  Le PDG du groupe Volkswagen critique le réseau Ionity

Démontrant que ce type de situation n’arrive pas qu’aux simples citoyens, le PDG du groupe Volkswagen, Herbert Diess, a décidé de faire un road trip en véhicule électrique à travers les terres autrichiennes. Et la vérité est que l’expérience ne s’est pas vraiment bien passée…

La situation a d’ailleurs été révélée par le PDG du groupe Volkswagen lui-même, à travers les réseaux sociaux. Avec Herbert Diess blâmant, pour sa mauvaise expérience, la même chose que souvent les conducteurs et utilisateurs de voitures électriques soulignent comme la principale raison des difficultés à faire valoir les véhicules électriques – le réseau de recharge.

Selon Diess, tout a commencé avec la décision de faire un voyage en voiture à travers la vallée connue sous le nom de Passo del Brennero, dans les Alpes, et qui suit la frontière entre l’Autriche et l’Autriche, profitant du fait qu’il était en vacances d’été. Italie.

Herbert Diess PDG de Volkswagen
Herbert Diess et Volkswagen ID.3 n’ont pas eu une bonne expérience de vacances

Pour cela, l’Allemand a choisi une Volkswagen ID.3 sachant qu’en chemin, il disposerait de quatre bornes de recharge rapide du réseau IONITY. Infrastructure européenne issue d’une joint-venture entre Volkswagen, BMW, Daimler et Ford, dont la mise en œuvre, qui a débuté en 2020, vise précisément à créer un réseau européen de recharge rapide, capable de garantir la circulation, sans soucis ni difficultés, des véhicules en Europe .

Cependant, quelle fut la surprise d’Herbert Diess, lorsque, déjà pendant le voyage, il fut confronté à un scénario inattendu : en arrivant au lieu de chargement, l’une des stations était désactivée, tandis que les trois autres restaient occupées et en service.

Ayant besoin de recharger les batteries de l’ID.3, Diess a alors décidé de traverser la frontière et de se diriger vers la ville italienne de Trente. Là où, pourtant, le scénario n’était pas moins désespéré : « Il n’y avait pas de salle de bain, pas de café, une des bornes de recharge était cassée, une situation vraiment triste », a écrit le PDG du groupe Volkswagen sur Linkedin. En conclusion, « C’était tout sauf une expérience de charge premium, IONITY! ».

Les critiques viennent déjà de derrière

Rappelons toutefois que ce n’est pas la première fois que le groupe Volkswagen, ou l’un de ses représentants, critique le réseau d’approvisionnement en véhicules électriques dont il est copropriétaire.

L’année dernière, la responsable marketing de Volkswagen, Silke Bagschick, avait critiqué le fait que les prix de l’énergie sur le réseau IONITY étaient trop élevés.

Des modèles de différentes marques du groupe Volkswagen, en charge dans une station Ionity

Peu de temps après, c’est le PDG de l’une des marques du groupe Volkswagen, Audi, qui a supposé que la marque aux quatre anneaux envisageait sérieusement de créer son propre réseau d’approvisionnement, à mettre en œuvre dans les grandes villes européennes.

Quant à IONITY, le site Jalopnik a envoyé à la société une demande de commentaire sur les déclarations d’Herbert Diess, mais la réponse n’a été guère plus que laconique : « Malheureusement, nous ne pouvons pas commenter ces déclarations, et en fait nous demandons votre compréhension », a répondu l’entreprise responsable du réseau de recharge.