Après l’électrification. Opel change de leader à partir du 1er septembre

Après l'électrification.  Opel change de leader à partir du 1er septembre

Annoncé le passage à la mobilité exclusivement électrique, dès 2028, Opel informe désormais que la voie ne sera pas prise par le leader qui l’a annoncé. En effet, Michael Lohscheller s’apprête à céder sa place à l’actuel PDG de Renault pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse.

L’annonce a été faite par Opel, informant que Michael Lohscheller quitte le groupe automobile auquel appartient la marque allemande, Stellantis, laissant la direction aux mains d’Uwe Hochgeschurtz. Manager qui, jusqu’à présent, dirigeait l’activité Renault en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Selon la marque Rüsselsheim, Uwe Hochgeschurtz ne reprendra donc les destinations d’Opel qu’à partir du 1er septembre 2021.

Uwe Hochgeschurtz, futur PDG d'Opel
Uwe Hochgeschurtz, futur PDG d’Opel

À partir de ce moment, Hochgeschurtz fera également partie de l’équipe de direction de Stellantis, relevant directement du Français Carlos Tavares, PDG du groupe automobile.

Rappelons que, bien qu’actuellement chez Renault, Uwe Hochgeschurtz a commencé sa carrière dans l’industrie automobile chez Ford, en 1990. Environ 11 ans plus tard, en 2001, il a rejoint Volkswagen.

Dans le groupe allemand, le futur dirigeant d’Opel n’a passé que trois ans, pour finalement passer chez Renault en 2004.

Diplômé en administration des affaires, Uwe Hochgeschurtz reprend aujourd’hui la marque Rüsselsheim, au moment où la seule marque allemande faisant partie du groupe Stellantis, étend ses activités commerciales, notamment en Chine, et prépare son entrée dans l’ère de l’électrification.

Carlos Tavares, actuellement PDG du groupe Stellantis, avec l'ancien PDG d'Opel Michael Lohscheller
Carlos Tavares, actuellement PDG du groupe Stellantis, avec l’ancien PDG d’Opel Michael Lohscheller

Commentant ce changement de leadership de la marque, Carlos Tavares, PDG de Stellantis, commence par « remercier chaleureusement Michael [Lohscheller] pour avoir créé, avec ses collaborateurs, des bases solides et durables pour Opel. Cette impressionnante reprise ouvre la voie à un tout nouveau développement commercial mondial de la marque ». Ne cessant de souhaiter, « Michael, le meilleur dans la nouvelle étape de sa carrière ».

Quant à l’entrée du nouveau PDG, le Français déclare « convaincu qu’Uwe dirigera avec succès ce nouveau chapitre d’Opel, grâce à ses plus de 30 ans d’expérience commerciale dans le secteur automobile ».