La France rend hommage à 13 soldats tués dans un accident d'avion au Mali

8

PARIS (AP) – La France rend hommage à 13 soldats tués lors de la collision de leurs hélicoptères au Mali lors d'une mission visant à combattre des extrémistes affiliés au groupe État islamique.

Quelques milliers de personnes – anciens combattants, unités militaires en uniforme et résidents ordinaires – bordaient le pont Alexandre II et l'esplanade menant au monument aux Invalides, à la coupole dorée, lundi à Paris, pour rendre hommage à 13 corbillards qui passaient lentement.

Le président français Emmanuel Macron et le président malien Ibrahim Boubacar Keita présideront la cérémonie des funérailles aux Invalides, un ancien hôpital militaire abritant la tombe de Napoléon.

Les 13 cercueils, drapés du drapeau tricolore français, sont arrivés en France ce week-end.

L’écrasement de mardi a été le plus grand bilan militaire français depuis 1983. L’armée française a déclaré que c’était le résultat d’une coordination complexe au cours d’une opération de combat et a rejeté la revendication de responsabilité formulée par un groupe lié à l’EI. Les enregistreurs de vol ont été retrouvés et une enquête a été ouverte.

Ces morts attirent l’attention sur un front préoccupant dans la lutte mondiale contre l’extrémisme, un front dans lequel la France et les pays locaux ont réclamé plus de soutien. Dans une vague de violence ce mois-ci, des assaillants souvent liés à l'EI ont tué de nombreux soldats dans la région aride du Sahel, en Afrique de l'Ouest.