A la Une | La hausse du prix des péages peut-elle provoquer un regain de contestation sociale ?

316

Le secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebarri a confirmé la hausse, au 1er février prochain, du tarif des péages de l’ordre de 1 à 1,5%. Une inflation prévue par les contrats de concession, lors de la privatisation des sociétés d’autoroutes en 2006, selon un calcul complexe, qui prend notamment en compte l’inflation générale. Une hausse que “déplore” le secrétaire d’État, qui assure qu’une éventuelle renationalisation des autoroutes est “un sujet d’actualité” pour ses équipes. Reste que la colère des usagers pourrait bien se faire sentir. L’association 40 millions d’automobilistes a ainsi dénoncé “l’hémorragie tarifaire”, à même de “faire renaître des mouvements de contestation forts”. Alors, la hausse du prix des péages peut-elle provoquer un regain de contestation sociale ?


Publié le 06/11/2019 à 07:30

|Mis à jour il y a environ 1 minute
|